Bienvenue sur le nouveau site de la FCCQ

Découvrez l'étendue de notre engagement pour l’économie du Québec

Santé et sciences de la vie

Communiqués

12 mai 2022

Stratégie québécoise des sciences de la vie: le gouvernement doit faire de ce secteur une véritable vitrine, affirme la FCCQ

Montréal, le 12 mai 2022 – La Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) salue la mise à jour de la Stratégie québécoise des sciences de la vie (SQSV) 2022-2025 par le ministre de l’Économie et de l’Innovation, M. Pierre Fitzgibbon, dont 110 M$ en nouveaux investissements, totalisant 211 M$. Pour elle, le gouvernement vise juste en misant sur la commercialisation et l’intégration des innovations dans le réseau en plus de valorisation des renseignements de santé (amélioration de l’efficacité et de l’efficience). Il s’agit d’orientation clé pour assurer la croissance de ce secteur névralgique pour l’économie du Québec.

Grâce à son écosystème des sciences de la vie, le Québec détient tous les atouts nécessaires pour développer des innovations qui améliorent la vie et la santé de la population. Le fait d’appuyer ces entreprises innovantes par leur intégration dans le réseau est un pas de plus afin que le Québec devienne un véritable chef de file.

« La pandémie de COVID-19 a démontré toute l’importance de renforcer notre capacité manufacturière et de sécuriser les chaînes d’approvisionnement pour les produits médicaux stratégiques. Le gouvernement doit poursuivre ses efforts pour inciter des entreprises à produire davantage localement. On appuie en ce sens sa volonté à déployer des sommes pour les entreprises qui souhaite augmenter leur capacité de production », a affirmé Charles Milliard, président-directeur général de la FCCQ.

L’Industrie des sciences de la vie génère des retombées économiques et sociales importantes au Québec. On recense environ 715 entreprises, qui emploient directement près de 37 000 personnes et soutiennent presque autant d’emplois dans des centres de recherche publics et diverses organisations de services connexes. D’ailleurs, autour de 30 000 étudiants sont inscrits dans des programmes collégiaux et universitaires qui produisent 7 600 diplômés par année.

Pour la FCCQ, les Québécois doivent pouvoir bénéficier d’un accès rapide aux médicaments innovants. Elle constate que le gouvernement entend poursuivre ses efforts, conjointement avec l’INESSS afin de réduire les délais d’inscription pour de nouveaux médicaments.

« La réduction des délais est majeure afin que le Québec puisse demeurer un marché attrayant pour les sciences de la vie. La situation actuelle se devrait d’être améliorée car ces délais amenaient forcément des impacts néfastes pour notre compétitivité. Sans oublier la valorisation et la mobilité des renseignements, comme conditions primordiales pour favoriser l’innovation dans le secteur de la santé », a poursuivi M. Milliard.

Aller de l’avant avec le projet de loi 19 pour son adoption d’ici juin

La FCCQ estime que l’adoption rapide du projet de loi no 19 est nécessaire pour attendre les objectifs de la stratégie. Comme en fait foi une étude récemment publiée par la FCCQ, le Québec accuse un retard important en matière de valorisation des données par rapport à d’autres juridictions qui sont pourtant comparables à nous en bien des aspects, c’est-à-dire des sociétés démocratiques et prospères dotées d’un système de santé universel. Il est temps pour le Québec de rattraper ce retard et ainsi déverrouiller le plein potentiel qu’offre la révolution des données massives pour améliorer l’efficacité de notre réseau de la santé et des services sociaux.

« Pour que la Stratégie québécoise des sciences de la vie 2022-2025 fonctionne, ça nous prend une adoption du projet de loi 19 avant la fin de la session parlementaire. Le Québec doit mettre en place les conditions qui lui permettront enfin de tirer profit de toutes les avancées technologiques qui rendent les systèmes de santé plus performants dans de nombreuses autres juridictions. C’est d’autant plus important que plusieurs de ces innovations sont développées ici, par des entreprises québécoises. C’est une condition nécessaire pour que l’annonce d’aujourd’hui soit un plein succès », a conclu Charles Milliard.

À propos de la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ)

Grâce à son vaste réseau de 130 chambres de commerce et 1 100 membres corporatifs, la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) représente plus de 50 000 entreprises exerçant leurs activités dans tous les secteurs de l’économie et sur l’ensemble du territoire québécois. Plus important réseau de gens d’affaires et d’entreprises du Québec, la FCCQ est à la fois une fédération de chambres de commerce et une chambre de commerce provinciale. Ses membres, qu’ils soient chambres ou entreprises, poursuivent tous le même but : favoriser un environnement d’affaires innovant, concurrentiel et durable.

-30-

Renseignements :

Laurent Corbeil
Conseiller aux communications et attaché de presse
Fédération des chambres de commerce du Québec
T. 514 844-9571 poste 3602 | C. 514-827-3723
laurent.corbeil@fccq.ca

 

Partager