Bienvenue sur le nouveau site de la FCCQ

Découvrez l'étendue de notre engagement pour l’économie du Québec

Entrepreneuriat

Communiqués

18 février 2021

Projet Télésat Lightspeed: Un investissement majeur pour le secteur aérospatial québécois et pour le développement d’Internet par satellite

La Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) se réjouit de l’appui financier très important d’Investissement Québec au projet de développement des installations québécoises de Télésat et de MDA liées à la mise en place d’un réseau Internet par satellite.

« Nous sommes heureux que Télésat et MDA aient choisi Gatineau et Sainte-Anne-de-Bellevue pour prendre de l’expansion et créer plus de 600 emplois au total. Le développement du projet Télésat Lightspeed annoncé aujourd’hui constitue une bonne nouvelle pour l’Ouest de l’Île et pour l’Outaouais, mais aussi pour le Québec dans son ensemble. Le développement de technologies d’avenir comme Internet par satellite vise deux objectifs importants : créer de l’emploi tout en branchant les communautés isolées. L’aérospatiale est un secteur majeur de l’économie québécoise qu’il est important de continuer à soutenir en vue de la relance post-COVID », a affirmé Charles Milliard, président-directeur général de la FCCQ.

L’annonce d’aujourd’hui, réalisée en présence du Premier ministre François Legault et du ministre de l’Économie et de l’Innovation, Pierre Fitzgibbon, est rendue possible par un investissement de 200 M$ ainsi que des prêts totalisant 250 M$ de la part d’Investissement Québec. Elle survient à la suite de l’entente conclue en novembre dernier entre le gouvernement fédéral et Télésat afin d’obtenir une couverture Internet haute vitesse grâce à la constellation de satellites en orbite terrestre basse (LEO) de l’entreprise. Cette annonce était assortie d’une enveloppe de 600 M$ et Télésat affirme pouvoir offrir son service à compter de 2022.

« La connexion Internet à large bande par satellite peut représenter une alternative intéressante pour les communautés les plus petites et les plus éloignées. Il faut maintenant s’assurer que les communautés québécoises trop isolées pour être branchées au réseau de fibre optique puissent être éligibles au déploiement à coût raisonnable du réseau Internet qui sera basé sur ces nouveaux satellites fabriqués en partie au Québec », a rappelé Charles Milliard.

La FCCQ réitère cependant l’urgence de déployer plus rapidement les infrastructures numériques permettant l’accessibilité du réseau Internet haute vitesse à l’ensemble des entreprises et des ménages québécois. Si Internet par satellite peut constituer, dans certains cas, une alternative à moyen et long terme, la priorité doit demeurer l’expansions des réseaux de fibre optique. Ceux-ci peuvent en effet être mis en place plus rapidement, à moindre coût et en offrant davantage de bande passante.

« L’absence de connexion à Internet haute vitesse constitue un frein important au développement économique des régions. Il s’agit d’un problème majeur pour les activités en ligne des entreprises qui sont appelées à prendre davantage d’importance dans le contexte de la COVID et de la relance post-COVID. C’est également important pour le recrutement de personnel qualifié qui doit y avoir accès pour le télétravail, l’école à distance, l’achat en ligne et tous leurs autres besoins de communications qui font partie de notre environnement », a souligné Charles Milliard.

Partager