Bienvenue sur le nouveau site de la FCCQ

Découvrez l'étendue de notre engagement pour l’économie du Québec

Énergie et environnement

Communiqués

2 novembre 2023

La FCCQ appuie la vision ambitieuse d’Hydro-Québec afin de décarboner et faire croître l’économie dans toutes les régions

Montréal, le 2 novembre 2023 – La Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) tient à souligner la vision ambitieuse en matière de décarbonation et de développement économique présentée aujourd’hui par Hydro-Québec, dans le cadre du nouveau Plan d’action 2035 de la société d’État.

« Face au défi combiné de la fin des surplus d’électricité et de la nécessaire décarbonation de l’économie, le Québec doit se relever les manches et renouer avec les grands projets énergétiques. Les besoins du Québec en électricité vont doubler d’ici 2050. Il faut multiplier les approches et voir grand, tant en matière d’hydroélectricité, d’énergie éolienne et solaire et d’économie d’énergie. En ce sens, le Plan d’action 2035 d’Hydro-Québec correspond parfaitement à l’approche prônée par la FCCQ, en misant à la fois sur la pluralité et la productivité énergétique. Chaque mégawatt produit ou économisé est précieux : il faut qu’il soit utilisé à bon escient pour créer de la richesse et décarboner l’économie  », a affirmé Charles Milliard, président-directeur général de la FCCQ.

Le Plan d’action 2035 d’Hydro-Québec prévoit une augmentation de la production qui témoigne d’une vision plurielle du marché de l’énergie. La part du lion revient à l’énergie éolienne, avec 10 000 MW de nouveaux appels d’offres auquel pourra répondre le secteur privé en collaboration avec les communautés locales. L’objectif de passer de 800 à 125 000 maisons ayant recours à l’option de mesurage net et qui produisent donc leur propre électricité, notamment à partir de panneaux solaires, est un changement de paradigme important pour les propriétaires immobiliers.

La société d’État se dote aussi d’une cible d’économie d’énergie de 21 TWh très ambitieuse qui rend d’autant plus nécessaire le lancement d’un vaste chantier national de modernisation des bâtiments, dont ceux des gouvernements qui devraient donner l’exemple en la matière. La priorité accordée à la réconciliation économique avec les peuples autochtones rejoint également une volonté maintes fois exprimé par le milieu des affaires dans plusieurs régions du Québec. Le besoin de rehausser la fiabilité du réseau et de le rendre plus résilient en cas d’événements climatiques causant des pannes trouve lui aussi réponse dans le Plan d’action 2035.

« L’électricité propre, abondante et abordable est au cœur du positionnement stratégique concurrentiel du Québec à l’échelle mondiale. Le milieu économique ne peut que se réjouir de l’approche proposée par Hydro-Québec qui vise à préserver cet avantage comparatif. Les nouveaux investissements requis devront donc se faire en préservant des tarifs plus bas que ceux de nos principaux concurrents en matière d’attractions d’investissements privés », a poursuivi M. Milliard.

Plus tôt cet été, la FCCQ avait eu l’occasion de formuler 24 recommandations concrètes dans le cadre de la Consultation sur l’encadrement et le développement des énergies propres au Québec; son mémoire à ce sujet est disponible en ligne.

Partager