Bienvenue sur le nouveau site de la FCCQ

Découvrez l'étendue de notre engagement pour l’économie du Québec

Finances et économie

Communiqués

19 octobre 2021

Le milieu économique s’attend à des engagements immédiats en matière de main-d’œuvre et de marchés publics

La pénurie de main-d’œuvre et l’accès aux marchés publics doivent occuper une place de choix dans le discours d’ouverture de la nouvelle session parlementaire que le premier ministre François Legault prononcera aujourd’hui, selon la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ).

« La pénurie de main-d’œuvre est l’enjeu économique de l’heure au Québec. Le manque de personnel constitue un frein majeur à la relance post-COVID et nous nous attendons à ce que le gouvernement en fasse une priorité de tous les instants. Pour véritablement remettre notre économie sur la voie de la croissance durable, des actions sont attendues sur tous les fronts : automatisation, éducation, immigration et requalification de la main-d’œuvre. Il en va de la capacité de nos entreprises de réaliser leurs projets d’expansion et de rivaliser avec leurs concurrents nationaux et internationaux. Les entreprises québécoises auront besoin de mesures concrètes et des ressources nécessaires pour s’attaquer au défi du manque de personnel », a souligné Charles Milliard, président-directeur général de la FCCQ.

« Les entrepreneurs du Québec, particulièrement ceux qui dirigent des PME, attendent de pied ferme la modernisation des appels d’offres de l’État québécois promise depuis maintenant trois ans. Tant le gouvernement que le milieu des affaires s’entendent pour conclure que la règle du plus bas soumissionnaire doit être abolie. Cette règle archaïque nuit aux entreprises québécoises innovantes ainsi qu’aux contribuables qui gagneraient à ce que l’État fasse de meilleurs choix. Il est temps de placer l’innovation, la durabilité et l’impact environnemental au cœur de la stratégie québécoise des marchés publics, au bénéfice de tous », a poursuivi M. Milliard.

D’autres enjeux importants pour le milieu entrepreneurial retiendront également l’attention dans le cadre de cette nouvelle session parlementaire. La FCCQ a participé aux auditions publiques sur le projet de loi 96 sur la langue française et a recommandé plusieurs bonifications en vue de son étude détaillée qui devrait avoir lieu cet automne. De la même manière, des consultations sont attendues sur les projets de loi 102, en matière d’environnement, ainsi que 103, en matière d’allègement administratif et réglementaire. Enfin, la FCCQ surveillera de près les annonces à venir concernant les précisions à apporter à des lois adoptées récemment ainsi que dans différents dossiers importants pour la vitalité économique du Québec, notamment le transport aérien régional.

Partager