Bienvenue sur le nouveau site de la FCCQ

Découvrez l'étendue de notre engagement pour l’économie du Québec

Finances et économie

Communiqués

23 mars 2020

Fermeture des entreprises jusqu’au 13 avril : Des secteurs à ne pas oublier dans la liste des services essentiels

La Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) prend acte et comprend la décision annoncée par le premier ministre du Québec, François Legault, de fermer l’accès physique pour toutes les entreprises qui ne sont pas des services essentiels jusqu’au 13 avril, afin de limiter la contagion. La FCCQ souligne également l’importance d’élargir la notion de services essentiels à certaines entreprises privées œuvrant dans des secteurs précis de l’économie.

À la suite de l’annonce d’aujourd’hui, la FCCQ tient aussi à rappeler que bon nombre d’entreprises ont déjà adapté leurs pratiques et continueront d’exercer leurs opérations, que ce soit par le commerce en ligne pour les produits ou par des services de télétravail.

« C’est une décision responsable du gouvernement dans les circonstances. Nous le savons, c’est une situation exceptionnelle qui évolue rapidement et les conséquences sont importantes pour notre économie, en particulier pour les entreprises et les PME. Il sera important pour le gouvernement de bien clarifier les secteurs qui font partie des services essentiels, de bien communiquer ensuite l’information, puisque des questions semblent déjà apparaître chez bon nombre de membres de la FCCQ », a déclaré Charles Milliard, président-directeur général de la FCCQ.

Des questionnements quant aux services essentiels

La FCCQ constate toutefois plusieurs questionnements quant à la composition de la liste des services essentiels à diffuser dans les prochaines heures. Elle insiste sur l’importance d’ajouter d’autres secteurs importants, comme les entreprises en agroalimentaire incluant toute la chaîne d’approvisionnement et leurs fournisseurs, les communications et les services de médecine privé.

« Il faudrait que les entreprises dont la production est nécessaire à l’opération des milieux considérés essentiels soient également inclues dans la liste. Par exemple, les fabricants d’emballages pour le secteur alimentaire, les stations-services, les services de nettoyage, etc. », ajoute M. Milliard.

« Pour les services essentiels, il est important de rappeler que la situation amène des dépenses non prévues pour ces entreprises qui maintiennent leurs opérations, que ce soit pour répondre aux mesures d’hygiène ou à la demande élevée de livraisons, par exemple », a poursuivi Charles Milliard.

Un plan de soutien accru aux entreprises est nécessaire

La FCCQ rappelle par le fait même sa demande que le gouvernement mette en place dans les prochains jours toutes les mesures d’accompagnements nécessaires pour les entreprises et les PME touchées. Au cours des derniers jours et des dernières semaines, la FCCQ a présenté plusieurs demandes pour venir en aide aux entreprises qui subissent les conséquences de la COVID-19.

« Parmi celles-ci, une aide financière directe d’urgence qui pourrait les aider à absorber rapidement les contrecoups de cette crise majeure. Nous avions également proposé un moratoire sur les paiements de TPS et TVQ pour soutenir les entreprises qui éprouvent de graves problèmes de liquidité », a conclu Charles Milliard.

Partager