Bienvenue sur le nouveau site de la FCCQ

Découvrez l'étendue de notre engagement pour l’économie du Québec

Énergie et environnement

Communiqués

1 août 2023

Consultation sur les énergies propres: Miser sur la pluralité et la productivité énergétiques pour décarboner le Québec

Montréal, le 31 juillet 2023 – La Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) demande au gouvernement du Québec de s’ouvrir à une plus grande pluralité de sources énergétiques et à optimiser la productivité de notre énergie, afin d’accélérer la décarbonation de l’économie. La FCCQ décline cette orientation en 24 recommandations contenues dans un mémoire présenté dans le cadre de la Consultation sur l’encadrement et le développement des énergies propres au Québec et disponible en ligne.

« Si c’est, à prime abord, de notre avenir énergétique qu’il est question dans cette consultation à laquelle le gouvernement nous convie, c’est, en réalité, notre avenir économique qui est en jeu, vu l’importance de l’énergie dans le fonctionnement de nos industries et de nos commerces. La demande énergétique engendrée par le développement économique et les efforts de décarbonation des entreprises et de la société entière n’ont jamais été aussi importants et iront en croissant. Il faut trouver le moyen d’y répondre de la manière la plus efficace et durable possible. Selon nous, la solution est de miser sur la pluralité et la productivité énergétiques », a affirmé Charles Milliard, président-directeur général de la FCCQ.

La FCCQ recomande donc d’adopter une approche « toutes ces réponses » tirant parti de l’hydroélectricité, de l’énergie éolienne et solaire, de la biomasse et des gaz de source renouvelable, en tenant compte des utilisations optimales de chacune de ces sources. Pour cela, une planification intégrée des ressources doit être élaborée, en y intégrant les particularités énergétiques des différentes régions. La FCCQ recommande aussi de rendre le cadre législatif et réglementaire plus flexible pour s’ouvrir à de nouvelles sources énergétiques, notamment en ce qui concerne les achats corporatifs d’énergie, l’autoproduction et les gaz de source renouvelable.

« La productivité énergétique, c’est d’aller plus loin que l’efficacité ou l’économie d’énergie : le Québec a le devoir de s’assurer que chaque électron et chaque molécule soit le plus performant possible. Il est temps de se doter d’objectifs et d’indicateurs clairs afin de viser non seulement la décarbonation, mais aussi un meilleur rendement de chaque unité d’énergie propre qui, comme on le constate actuellement, ne sont pas disponibles en quantité infinie. Pour atteindre ces cibles, de nombreuses entreprises sont prêtes à prendre le virage de l’économie circulaire pour ajouter de la valeur à leur cycle de production ou à adopter de nouvelles technologies pour décarboner leurs opérations, mais les programmes d’aide manquent souvent de prévisibilité; il faut y remédier sans tarder », a indiqué M. Milliard.

La FCCQ recommande également de forcer la Régie de l’énergie à prendre ses décisions sur la base de leur impact environnemental. La construction et la rénovation de bâtiments verts doit aussi être encouragée de manière plus systématique. De son côté, l’État québécois doit être plus exigeant envers lui-même. L’exemplarité de l’État doit s’incarner de manière concrète par des pratiques écoénergétiques innovantes, tant dans les opérations des ministères et organismes que dans leurs processus d’approvisionnement.

Enfin, la FCCQ s’attend à ce que l’allègement du fardeau réglementaire et administratif soit au cœur de la nouvelle approche en matière énergétique et ce, autant pour les autorisations de projets d’envergure que pour le fonctionnement de la Régie. Le projet de loi attendu cet automne et qui doit venir concrétiser cette approche devra inclure plusieurs modifications aux lois sur Hydro-Québec et la Régie. À cet égard, il est important de rappeler que les entreprises sont des clients importants des distributeurs d’énergie et doivent pouvoir bénéficier de l’avantage compétitif que sont nos tarifs relativement bas. Dans le même esprit, la FCCQ appelle à la prudence en ce qui concerne le recours à la tarification dynamique, souvent difficile à concilier avec les nombreuses contraintes auxquelles sont soumises les opérations le plus énergivores des entreprises.

À propos de la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ)

Grâce à son vaste réseau de 120 chambres de commerce et 1 200 membres corporatifs, la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) représente plus de 45 000 entreprises exerçant leurs activités dans tous les secteurs de l’économie et sur l’ensemble du territoire québécois. Plus important réseau de gens d’affaires et d’entreprises du Québec, la FCCQ est à la fois une fédération de chambres de commerce et une chambre de commerce provinciale. Ses membres, qu’ils soient chambres ou entreprises, poursuivent tous le même but : favoriser un environnement d’affaires innovant et concurrentiel.

-30-

Renseignements :

Javier Garcia

Attaché de presse

Fédération des chambres de commerce du Québec

T. 514 844-9571 poste 3586

C. 438 408-3731

javier.garcia@fccq.ca

Partager