Bienvenue sur le nouveau site de la FCCQ

Découvrez l'étendue de notre engagement pour l’économie du Québec

Transport et logistique

Communiqués

15 avril 2021

Station du REM à l’Aéroport de Montréal: Un projet intermodal nécessaire pour renforcer la compétitivité du Québec et de sa métropole

La Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) se réjouit de l’entente financière annoncée aujourd’hui entre le gouvernement fédéral, le gouvernement du Québec et la Banque de l’infrastructure du Canada, confirmant l’implantation d’une station du Réseau électrique métropolitain (REM) à l’Aéroport de Montréal.

Ce projet de connexion au REM de CDPQ Infra contribuera non seulement à la fluidité des déplacements en direction de l’Aéroport de Montréal, mais facilitera les déplacements pour les voyageurs posant le pied en sol québécois, afin de gagner le centre-ville et sa périphérie, entre autres. Les coûts de construction de la station et du tunnel nécessiteront des investissements de 600 M$, dont 300 M$ qui seront avancés par la Banque de l’infrastructure du Canada.

« C’était nécessaire d’en venir le plus rapidement à une entente pour aller de l’avant avec la connexion de l’aéroport au REM. Ce lien intermodal vers l’aéroport lui permettra de bénéficier d’un mode lourd de transport collectif, à l’instar de plusieurs aéroports internationaux dans le monde. C’est aussi une condition de succès pour que le REM soit pleinement opérationnel, selon les objectifs d’achalandage de CDPQ Infra », a déclaré Charles Milliard, président-directeur général de la FCCQ.

La FCCQ est heureuse de constater que la Banque de l’infrastructure du Canada s’implique pour un autre projet d’envergure au Québec. Rappelons que cette dernière a également investi 300 M$ pour le projet d’expansion du port de Montréal, à Contrecœur.

D’autres investissements à prévoir pour l’aéroport

Bien qu’elle salue ce montage financier important pour des infrastructures intermodales, la FCCQ rappelle que l’Aéroport de Montréal aura aussi besoin d’investissements pour ses immobilisations aéroportuaires, notamment la réfection d’une piste d’atterrissage. Elle rappelle également que la pandémie qui sévit depuis 13 mois a fait chuter considérablement les revenus d’ADM Aéroports de Montréal, et qu’elle a besoin du soutien financier du gouvernement fédéral pour répondre à leurs besoins en maintien des actifs.

Le TGF : Un autre projet incontournable pour le Québec

Au cours des prochains jours, la FCCQ s’attend également à obtenir des signaux budgétaires concrets quant aux sommes qui seront déployées de la part du gouvernement fédéral afin que le projet de train à grande fréquence (TGF) de VIA Rail puisse aller de l’avant, et soit en complémentarité avec le REM.

« On s’attend du budget fédéral de lundi prochain qu’il prévoit les sommes nécessaires pour aller de l’avant avec le projet de TGF. Celui-ci doit être complémentaire au REM, pour que les futurs utilisateurs des autres régions du Québec puissent gagner facilement l’aéroport de Montréal », a conclu Charles Milliard.

Partager