Bienvenue sur le nouveau site de la FCCQ

Découvrez l'étendue de notre engagement pour l’économie du Québec

Finances et économie

Communiqués

8 décembre 2022

Mise à jour budgétaire: les prévisions de ralentissement économique forcent le gouvernement à poser des actions pour stimuler la croissance, soutient la FCCQ

Montréal, le 8 décembre 2022 – Dans le cadre de la mise à jour économique présentée cet après-midi par le ministre des Finances, Éric Girard, la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) croit que le gouvernement du Québec devrait poser davantage de gestes pour stimuler la croissance économique, afin de mieux faire face aux risques de récession.

La FCCQ proposera d’ailleurs dans le cadre de ses attentes budgétaires du printemps prochain, plusieurs mesures pour aider notre économie québécoise à limiter la détérioration des perspectives de croissance présentées aujourd’hui, que ce soit en main-d’œuvre, en innovation ou en infrastructures.

« Le milieu des affaires comprend la volonté du gouvernement d’aider les personnes à revenu modeste, notamment les aînés ayant un revenu fixe, à faire face à l’inflation. Dans une perspective de saine gestion des finances publiques, nous nous attendons toutefois à ce que le montant ponctuel de 600 $ versé d’ici la fin de l’année soit le dernier afin de limiter l’impact inflationniste de cette mesure. Le cadre financier du bouclier « anti-inflation » présenté aujourd’hui donne des indications que le ministre des Finances ira dans ce sens, soit uniquement pour 2022-2023 », a affirmé Charles Milliard, président-directeur général de la FCCQ.

Le Fonds des générations doit être pérennisé

La FCCQ se réjouit de constater que le gouvernement maintient le cap sur le retour à l’équilibre budgétaire malgré la détérioration de la situation. Pour ce faire, elle s’attend à ce que l’idée de réduire les versements au Fonds des générations afin de baisser les impôts soit mise de côté.

« Le ministre en point de presse, n’a pas écarté l’idée d’utiliser le Fonds des générations pour financer des engagements électoraux. Il s’agit d’un outil essentiel pour la bonne santé financière du Québec et doit être d’abord et avant tout dédié au remboursement de la dette. En sacrifiant des versements, on se priverait de rendements pour s’attaquer au poids de la dette. Comme le pic de l’inflation semble maintenant derrière nous, nous considérons qu’il ne s’agit pas d’une manière souhaitable de financer le « bouclier anti-inflation » dont trois mesures sont maintenant connues », a indiqué M. Milliard.

Les incitatifs pour travailleurs expérimentés ne peuvent plus attendre

La FCCQ aurait souhaité retrouver dans cette mise à jour budgétaire l’engagement du gouvernement du Québec de rendre optionnelle la cotisation au Régime des rentes du Québec (RRQ) pour les travailleurs de 65 ans et plus. Il s’agit d’une recommandation phare de la FCCQ qui avait été présentée en vue de la récente campagne électorale et qui avait été mise de l’avant par le gouvernement. Cette nouvelle initiative fiscale permettrait de contribuer à la participation des travailleurs expérimentés sur le marché du travail.

« Malgré le risque d’une récession, les besoins de main-d’œuvre demeurent significatifs pour les entreprises du Québec, et ce jusqu’en 2030. Le vieillissement de la population augmentera davantage la pression sur les travailleurs et les employeurs. Sans une main-d’œuvre disponible, les entreprises auront de la difficulté à demeurer compétitives et à augmenter leur productivité », a mentionné M. Milliard.

« Il est d’autant plus important de soutenir les employeurs et les travailleurs pour répondre à ces enjeux. La mise en place de mesures pour inciter le maintien à l’emploi représente un levier important pour se relever rapidement d’un ralentissement économique », a conclu Charles Milliard.

À propos de la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ)

Grâce à son vaste réseau de 123 chambres de commerce et 1 100 membres corporatifs, la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) représente plus de 45 000 entreprises exerçant leurs activités dans tous les secteurs de l’économie et sur l’ensemble du territoire québécois. Plus important réseau de gens d’affaires et d’entreprises du Québec, la FCCQ est à la fois une fédération de chambres de commerce et une chambre de commerce provinciale. Ses membres, qu’ils soient chambres ou entreprises, poursuivent tous le même but : favoriser un environnement d’affaires innovant et concurrentiel.

-30-

Renseignements :

Laurent Corbeil
Conseiller aux communications et attaché de presse
Fédération des chambres de commerce du Québec
T. 514 844-9571 poste 3602 | C. 514-827-3723
laurent.corbeil@fccq.ca

Partager