Accueil | English | Nous contacter

Grands dossiers

L'internationalisation

Dans sa Vision économique, la FCCQ reconnaît l’internationalisation et la diversification de nos marchés comme essentielles à la croissance des entreprises.

Ainsi, on peut y lire : « Augmenter les débouchés et la compétitivité des exportateurs québécois constitue un enjeu fondamental. Le Québec doit absolument revigorer ses exportations de biens manufacturiers afin d’encourager la croissance économique, mais aussi pour financer ses importations. Étant donné l’accentuation de la concurrence et l’appréciation de la devise canadienne, les exportateurs québécois ont besoin d’un environnement d’affaires des plus favorables. »

Forte de ses convictions, la FCCQ travaille depuis plusieurs années à développer des relations d’affaires durables avec les États-Unis, l’Europe et le Canada. En 2009-2010, plusieurs actions ont été menées en ce sens.

Le congrès 2009 intitulé «Les nouvelles alliances» a porté sur l’importance pour les entreprises de diversifier leurs marchés internationaux. Des conférenciers tels que Pierre-Marc Johnson, négociateur en chef pour le Québec de l’Accord Canada-Europe et l’honorable Stockwell Day, alors ministre du Commerce international, étaient présents ainsi qu’un bon nombre de chambres de commerce des communautés culturelles. Au cours de la fin de semaine, nos conférenciers et les représentants des chambres de commerce bilatérales ont pu démontrer qu’il est possible de devenir moins dépendants de nos marchés traditionnels.

La FCCQ a été très active pour réaffirmer l’importance du libre-échange entre le Canada et les États-Unis et exiger des modifications au Buy American Act. Avec la United States Chamber of commerce, elle a fait pression pour que le plan de relance Obama ne nuise pas aux relations commerciales entre nos deux pays.

Les corridors de commerce
Les corridors de commerce sont nés de la conviction profonde que des initiatives conjointes des milieux d'affaires et des gouvernements sont parmi les plus importantes solutions aux nombreux défis posés par la mondialisation des marchés et par la sécurité de nos frontières. Les corridors de commerce s'inscrivent dans un vaste mouvement de coopération économique Nord-Sud auquel participent toutes les régions transfrontalières canado-américaines d'est en ouest du continent.

Les États-Unis constituent, et de loin, notre principal partenaire commercial puisqu'on y expédie 73 % de nos exportations sur les marchés étrangers. Environ les deux tiers des exportations québécoises sont destinées aux États du Nord-Est et du Midwest.

Au départ, le plan d'action de la FCCQ prévoyait l'établissement d'organisations de corridors de commerce avec les milieux d'affaires des deux principaux partenaires commerciaux du Québec, à savoir l'État de New York et la Nouvelle-Angleterre. Le Corridor Québec - New York a été mis en place en 2001. Le Corridor Québec - Nouvelle-Angleterre est en voie de formation : une première entente est intervenue avec le Vermont en 2006 alors qu'une seconde a été conclue avec le New Hampshire. Des ententes avec les quatre autres États devraient suivre au cours des prochains mois.

www.corridors.biz

Le nouveau partenariat économique Canada-Europe.
Depuis 2005, alors que le premier ministre Jean Charest a lancé l’idée de la création d’un nouvel espace économique pour le Québec, dont une part importante était l’établissement d’un nouveau partenariat économique Canada-Europe, la FCCQ a toujours fortement appuyé le projet.

La FCCQ participe au Comité Canada-Europe mis sur pied par le Ministère des Affaires étrangères et du Commerce international du Canada. Ce comité est composé de personnalités et d’organismes qui appuient la conclusion d’un tel partenariat.


  SUIVEZ-NOUS !