L’entrevue d’embauche est une étape cruciale du processus de recherche d’emploi. Cependant, c’est aussi une étape stressante pour la plupart d’entre nous, pour laquelle il est primordial de se préparer soigneusement.

L’entrevue vous donnera l’opportunité de faire valoir vos aptitudes, vos compétences et vos qualités, afin de démontrer que vous êtes le candidat idéal pour le poste convoité. L’employeur, quant à lui, pourra collecter de l’information essentielle pour déterminer le meilleur candidat pour le poste à pourvoir. Voici donc plusieurs conseils afin de bien vous préparer et vous démarquer lors d’un entretien d’embauche.

Préparation avant l’entrevue

Il existe plusieurs types d’entrevues, notamment, celles téléphonique, individuelle ou de groupe. Par conséquent, chacune d’elles présente des particularités dont il faut tenir compte lors de sa préparation. Des tests d’écriture et de langue peuvent être demandés si des aptitudes en rédaction sont requises, par exemple, ainsi que tout autre moyen de démontrer son savoir-faire. Il faut donc s’informer auprès du recruteur du processus de sélection complet, s’assurer qu’il soit bien compris et qu’il n’y aura pas de surprise lors de l’entrevue.

Il est également important de bien comprendre la nature du poste que vous convoitez, entre autres les compétences et habiletés exigées. Vous pourrez ensuite démontrer des liens entre votre formation, vos expériences et activités professionnelles, associatives ainsi que personnelles et ce que vous pouvez apporter à l’organisation à travers le poste convoité. Réfléchissez aussi à vos attentes personnelles face à ce futur emploi. Par exemple, vous pouvez définir vos objectifs à court, moyen et long terme, ou bien votre attente au sujet du salaire ou de l’horaire de travail.

Faites des recherches préalables sur l’entreprise pour laquelle vous souhaitez travailler. Cette démarche démontrera, lors de l’entretien d’embauche, que vous comprenez bien ses différents aspects. C’est également une opportunité pour le candidat de mentionner au recruteur son intérêt pour la mission de l’entreprise, pour ses activités et sa pertinence pour la suite de sa carrière professionnelle.  Renseignez-vous, notamment, sur ses produits et/ou services, sa mission, ses valeurs ainsi que son mode de fonctionnement. Le site Internet et les réseaux sociaux de l’entreprise sont des mines d’or d’information.

Enfin, la personnalité d’un candidat influence, dans certains cas, la décision finale d’un employeur. Celui-ci doit en effet s’assurer de garder une cohésion d’équipe au sein de son organisation. Pour cela, il doit vérifier certains éléments de savoir-être qui pourraient influencer son choix, telle que la gestion du stress et des conflits. Ainsi, il est préférable, en tant que candidat, d’avoir en tête au moins deux points forts pertinents, reliés au poste convoité. Également, la personne responsable de l’entrevue souhaite constater si le candidat est en mesure de s’autocritiquer, et ce, en étant capable de s’identifier au moins deux points faibles. Cette demande permet de démontrer que vous avez développé certains outils pour les atténuer et que vous êtes capable de faire une introspection pour apprendre de vos faiblesses.

Pendant l’entrevue

La communication verbale est celle qui nous est la plus familière, car nous l’utilisons consciemment tous les jours, mais notre communication non verbale est tout aussi importante, parce que le langage corporel transmet 55 % des messages. L’utilisation appropriée des bons signaux non verbaux en période d’entrevue est essentielle pour donner une bonne première impression.

Selon Alexandre Gagnon, directeur, Main d’œuvre et santé et sécurité au travail à la Fédération des chambres de commerce du Québec, « il est important de limiter sa gestuelle et ses mimiques, de maintenir une posture droite, de regarder votre interlocuteur dans les yeux, d’offrir une poignée de main franche, de prendre une intonation de voix adéquate et de rester dynamique », ajoutant que le vouvoiement est toujours de mise, à moins que le recruteur propose de le tutoyer.

Ensuite, il se peut qu’au cours de l’entretien d’embauche certaines questions vous semblent moins claires ou que vous ressentiez une incompréhension face à celles-ci. Éric Quimper, travaillant à la préparation aux entrevues au sein de l’organisme Promis, invite fortement les candidats à demander de plus d’amples précisions lorsque cette situation survient.

« Ils ne doivent surtout pas être gêné de le faire, car une question mal répondue peut influencer de manière négative le résultat final de la candidature » souligne M. Quimper. Ainsi, il faut éviter à tout prix les quiproquos!

L’apparence physique et le code vestimentaire sont aussi des éléments à ne pas négliger. Il est préférable de s’habiller de façon professionnelle et confortable, en plus de s’assurer d’une bonne hygiène corporelle.

Fin de l’entrevue

La fin d’une entrevue est une fenêtre d’opportunité pour le candidat qui voudra rectifier ou préciser certains points ou ajouter des éléments qu’il aurait oubliés, consolidant ainsi sa candidature. C’est aussi l’occasion pour lui de réaffirmer son intérêt pour le poste en posant certaines questions clés au recruteur, notamment, sur la date de début de l’emploi et sur les attentes de l’employeur. Après l’entrevue, il est possible de faire un suivi auprès de celui-ci, si vous sentez que l’entretien s’est bien déroulé. Même si vous n’êtes pas sélectionné, n’hésitez pas à appeler l’employeur pour qu’il vous mentionne les éléments à améliorer, en vue de réussir votre prochaine entrevue!