Accueil | English | Nous contacter
Archives: 2006 - 2007 - 2008 - 2009 - 2010 - 2011 - 2012 - 2013 - 2014 - 2015 - 2016
Salle de presse
Communiqué

Montréal, le mardi 13 juin 2017

Communiqué
À tous les médias
Pour diffusion immédiate



Stratégie en matière de compétences mondiales
Des mesures attendues

« La Stratégie en matière de compétences mondiales (la Stratégie) vient corriger plusieurs des lacunes du Programme des travailleurs étrangers temporaires, comme nous le demandions de longue date afin de faciliter l’embauche, par les entreprises, des meilleurs talents  ». Voilà comment a réagi Stéphane Forget, président-directeur général de la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) à l’annonce de l’entrée en vigueur, aujourd’hui, de la Stratégie.

La FCCQ militait depuis longtemps en faveur d’amendements substantiels au Programme de travailleurs étrangers pour faciliter et accélérer l’embauche des travailleurs étrangers temporaires et se réjouit que son message ait été entendu, notamment en ce qui concerne le traitement des demandes de permis pour certains travailleurs hautement spécialisés. Elle considère aussi que la dispense de permis de travail pour des emplois temporaires de très courtes durées, pour cette même catégorie de travailleurs, facilitera l’embauche pour les entreprises qui veulent attirer les meilleurs talents.

La FCCQ rappelle qu’avec le vieillissement de la population et l’implantation de nouveaux modes de production, la pénurie de main-d’œuvre qualifiée représente l’un des plus grands défis de notre économie. Alors que sévit une « guerre des talents » entre les organisations à l'échelle mondiale, il lui apparaît essentiel que des mesures soient mises en place pour que les entreprises québécoises puissent tirer profit des compétences de travailleurs étrangers et attirer les meilleurs.

Maintenant que des correctifs ont été apportés pour faciliter l’embauche de travailleurs spécialisés, la FCCQ rappelle qu’il importe tout autant de prendre en compte l'immigration de travailleurs qui, sans être hautement qualifiés présentent des profils répondant à un besoin urgent du marché du travail, comme dans des métiers professionnels ou techniques.

« Pour pallier les difficultés de recrutement, plusieurs entreprises investissent massivement dans la formation, mais se voient néanmoins obligées de recruter ailleurs dans le monde pour compléter leurs effectifs. Avec le temps, plusieurs travailleurs étrangers s'installent définitivement au Québec pour exercer leur profession : cela permet d'enrichir notre collectivité et d’atténuer les effets de la pénurie de main-d’œuvre », a conclu Stéphane Forget.


Version PDF


  SUIVEZ-NOUS!