Accueil | English | Nous contacter
Archives: 2006 - 2007 - 2008 - 2009 - 2010 - 2011 - 2012 - 2013 - 2014 - 2015 - 2016
Salle de presse
Communiqué

Montréal, le vendredi 5 mai 2017

Communiqué
À tous les médias
Pour diffusion immédiate



Stratégie des sciences de la vie
Des mesures concrètes pour soutenir un secteur majeur de l’économie du Québec

La Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) considère que la Stratégie des sciences de la vie dévoilée aujourd’hui arrive au bon moment et permettra d’appuyer un secteur économique important pour le Québec. La Stratégie vise l’accroissement des investissements en recherche et développement, une meilleure intégration de l’innovation et le développement d’une industrie locale forte.

« Avec ses 630 entreprises, ses 30 800 emplois bien rémunérés et son apport de 5,6 milliards $ au PIB, le secteur des sciences de la vie joue un rôle majeur dans l’économie québécoise. Cette stratégie met en place des mesures concrètes pour soutenir un secteur qui s’est historiquement transformé, mais qui est toujours très dynamique au Québec », affirme Stéphane Forget, président-directeur général de la (FCCQ).

La FCCQ souligne l’un des objectifs de la Stratégie qui vise à mieux intégrer l’innovation dans le réseau de la santé et des services sociaux. « Il nous apparaît très clair que la Stratégie poursuit un objectif pour lequel nous militons depuis longtemps, c’est-à-dire de penser l’innovation en tant que chaîne, de la recherche et développement jusqu’à sa commercialisation », poursuit Stéphane Forget.

Toutefois, rappelle la FCCQ, les investissements dans le secteur des sciences de la vie doivent soutenir à la fois les nouvelles entreprises innovatrices et celles qui sont présentes et bien implantées au Québec depuis plusieurs années.

« Le défi démographique auquel le Québec fait déjà face exerce une pression sur notre système de santé qui est déjà très sollicité. Dans une perspective d’efficacité et d’efficience à long terme de notre système public, nous devons miser sur nos précieux atouts et sur le dynamisme du secteur des sciences de la vie du Québec », conclut Stéphane Forget.

Version PDF


  SUIVEZ-NOUS!