Accueil | English | Nous contacter
Archives: 2006 - 2007 - 2008 - 2009 - 2010 - 2011 - 2012 - 2013 - 2014 - 2015 - 2016
Salle de presse
Communiqué

Montréal, le mercredi 20 septembre 2017

Communiqué
À tous les médias
Pour diffusion immédiate



Entrée en vigueur de l’AECG : assurer la croissance de nos entreprises et le développement du Québec

La FCCQ applaudit l’entrée en vigueur de l’Accord économique et commercial global (AECG) avec l’Europe aujourd’hui, concrétisant des années de négociations entre les deux régions économiques. Elle salue également le leadership du gouvernement du Québec qui est à l'origine de ces négociations et sans qui l'AECG n'aurait pas vu le jour.

« L’entrée en vigueur de l’AECG marque une nouvelle étape dans la croissance de nos entreprises et dans la diversification de nos marchés d’exportation. La taille, la diversité et la richesse du marché européen constituent une opportunité exceptionnelle de développement économique pour le Québec et le Canada. Ces années de négociation nous positionnent aujourd’hui avantageusement sur la scène internationale », a déclaré Stéphane Forget, président-directeur général de la FCCQ. 

La FCCQ soutient les accords de libre-échange et promeut l’internalisation des activités commerciales des entreprises québécoises en tant que vecteur de croissance et de développement économique. Elle rappelle néanmoins que certains secteurs, comme le secteur agricole, peuvent être sensibles aux accords commerciaux et exhorte le gouvernement fédéral à prendre les mesures nécessaires pour encadrer la hausse du contingent d'importation de fromage européen.

« Nous avons la conviction que l’internationalisation et la diversification de nos marchés sont essentielles au développement de nos industries et que la création de richesse collective passe par le développement de relations commerciales internationales. Nous devons cependant nous assurer de maintenir les mécanismes qui soutiennent les intervenant plus vulnérables, comme les producteurs laitiers et fromagers, qui sont majoritairement présents au Québec », a conclu M. Forget.


Version PDF


  SUIVEZ-NOUS!