Accueil | English | Nous contacter
Archives: 2006 - 2007 - 2008 - 2009 - 2010 - 2011 - 2012 - 2013 - 2014 - 2015 - 2016
Salle de presse
Communiqué

Montréal, le mardi 15 mars 2016

Communiqué
À tous les médias
Pour diffusion immédiate



Vision stratégique du développement minier au Québec: mettre en valeur notre potentiel au profit de toute la collectivité

La Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) accueille favorablement le dépôt de la Vision stratégique du développement minier au Québec (« la Vision ») par le ministre délégué aux Mines M. Luc Blanchette.  Elle souhaite que les orientations qui en découlent favorisent la mise en valeur du potentiel minéral du Québec dans un contexte où les défis qui attendent l’industrie minière sont nombreux.

« Notre territoire est très riche en ressources minérales et nous devons faire en sorte de propulser le Québec parmi les meilleurs producteurs miniers au monde », affirme Mme Françoise Bertrand, présidente-directrice générale de la FCCQ. « Nous souhaitons que les orientations de la Vision se traduisent en actions concrètes pour donner un nouvel essor à l’industrie minière au Québec. »

La Vision s’articule autour de trois orientations, soit la mise en valeur des filières minières actuelles et nouvelles, la prévention et l’atténuation des impacts de l’activité minière sur l’environnement ainsi que la promotion de la participation citoyenne.

Orientation 1 : Mettre en valeur les filières minières actuelles et en développer de nouvelles
La FCCQ se réjouit des mesures de soutien à l’exploration et l’exploitation minière, notamment celles en matière d’infrastructures, dont l’acquisition des infrastructures ferroviaires et portuaires dans le secteur de Pointe-Noire à Sept-Îles et l’amélioration des routes 389 et 138 sur la Côte-Nord de même que la route de la Baie-James, par l’établissement d’un nouveau statut de route nordique doté de normes adaptées au contexte particulier du Nord.

Elle salue également la volonté exprimée d’accélérer le traitement des autorisations requises pour le démarrage d’un projet minier. Pour la FCCQ, la multiplication des autorisations et l’absence de processus clairs qui encadre les projets de développement expliquent en grande partie pourquoi leur réalisation est devenue avec le temps de plus en plus difficile. 

Elle enjoint le gouvernement à rendre publique le plus rapidement possible la nouvelle politique énergétique 2016-2025 pour que soient connues les mesures qui favoriseront l’accès à des sources d’énergie propre et à faible coût qui favoriseront la réalisation de projets d’exploitation minière en lien avec les objectifs de la Vision.

La FCCQ souligne enfin les mesures annoncées visant la consolidation de la position du Québec pour favoriser la croissance d’une industrie de première transformation des métaux et la commercialisation des produits qui en sont issus.

Orientation 2 : Prévenir et atténuer les impacts sur l’environnement
La FCCQ souscrit aux objectifs visant à soutenir l’efficacité énergétique des projets miniers.  Elle appuie les projets qui font la promotion de technologies novatrices et d’avant-garde qui contribuent à l’amélioration du bilan environnemental du secteur minier et souligne à ce titre les objectifs de la Vision qui favorisent l’adoption de technologies propres et l’optimisation des façons de faire de l’industrie minière dans un contexte de développement durable des ressources.

Elle rappelle toutefois que le développement minier au Québec ne se fait plus comme autrefois. Les promoteurs respectent déjà des standards élevés en matière environnementale et sont engagés dans un développement responsable des ressources minières.

Elle s’inquiète toutefois des mesures de conservation du territoire et des cibles gouvernementales qui sont proposées sur 30% du territoire du Plan Nord  et qui auront pour effet de réduire considérablement le territoire voué à l’exploration minière.  La FCCQ tient à rappeler au gouvernement l’importance de ne pas nous enfermer dans une logique d’irréversibilité dans la protection de territoires.

Orientation 3 : Promouvoir la participation citoyenne et la transparence
La FCCQ a déjà exprimé son appui à la Loi sur la transparence des activités minières, gazières et pétrolières comme un des moyens de favoriser l’acceptabilité sociale. Elle est d’avis que la transparence doit contribuer à mieux informer les citoyens et les communautés des retombées des projets de mise en valeur des ressources naturelles et par conséquent, à favoriser une meilleure acceptabilité sociale de ces projets.  Elle est toutefois d’avis que cela ne pourra se faire que si elle s’inscrit dans le cadre des orientations qui sont proposées dans le Livre vert sur l’acceptabilité sociale, lesquelles favorisent la mise en place de processus d’information et de consultation prévisibles, une meilleure analyse des retombées économiques des projets ainsi qu’une volonté gouvernementale de mieux accompagner les projets.

La FCCQ s’inquiète enfin des orientations proposées en matière d’aménagement et qui visent à assurer le suivi de la délimitation des territoires incompatibles avec l’activité minière.  Elle suivra de près l’évolution de ces orientations pour s’assurer qu’elles favorisent le développement de la filière minérale québécoise dans le respect des collectivités concernées. 

Version PDF


  SUIVEZ-NOUS!