Accueil | English | Nous contacter
Archives: 2006 - 2007 - 2008 - 2009 - 2010 - 2011 - 2012 - 2013 - 2014 - 2015 - 2016
Salle de presse
Communiqué

Montréal, le mercredi 22 juin 2016

Communiqué
À tous les médias
Pour diffusion immédiate



La FCCQ déplore une décision qui vient miner un projet de développement

La Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) déplore l’émission d’un décret d’urgence par le gouvernement fédéral, interdisant toute activité pouvant porter atteinte à la reinette faux-grillon en Montérégie. Ce décret, dont l’application est portée au 17 juillet, met un frein à un important développement résidentiel de la municipalité de La Prairie, un projet qui avait pourtant reçu toutes les autorisations nécessaires.

La FCCQ rappelle que la ville de La Prairie ainsi que le promoteur du projet ont déjà mis en place une série de mesures pour la protection et la mise en valeur de l’habitat de la rainette faux-grillon de l’Ouest. Le projet a été dûment autorisé en vertu de la LQE et a obtenu deux autres certificats d’autorisation émis par le ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MDDELCC) et du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP).

La FCCQ s’inquiète des répercussions éventuelles du décret sur le développement d’un projet structurant pour l’économie régionale, mais également de l’incertitude qu’il suscite quant aux exigences environnementales de futurs projets de développement et, par conséquent, des impacts économiques à court, moyen et à long terme. Elle y voit un précédent susceptible de transformer la réalité opérationnelle des promoteurs et des constructeurs canadiens.

« Encore une fois, les développeurs se retrouvent devant un processus qui n’est pas clair, non prévisible et sans coordination des gouvernements. Nous reconnaissons la nécessité d’avoir des règles environnementales pour encadrer les projets, mais nous sommes d’avis que le développement économique ne peut être soumis à l’arbitraire. Les règles doivent être connues, claires, prévisibles et soutenir le développement économique », insiste Stéphane Forget, président-directeur général intérimaire de la FCCQ.

Version PDF


  SUIVEZ-NOUS!