Accueil | English | Nous contacter
Archives: 2006 - 2007 - 2008 - 2009 - 2010 - 2011 - 2012 - 2013 - 2014 - 2015 - 2016
Salle de presse
Communiqué

Montréal, le lundi 3 octobre2016

Communiqué
À tous les médias
Pour diffusion immédiate



Taxe fédérale sur le carbone :
la FCCQ est satisfaite du respect du modèle québécois

La Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) reconnaît le choix du gouvernement fédéral de respecter les provinces qui ont déjà leur propre système de tarification du carbone dans sa décision d’imposer une taxe sur le carbone.

« Le gouvernement fédéral a entendu l’appel que nous lui avons formulé, il y a quelques semaines, de ne pas taxer doublement les provinces qui, comme le Québec, ont adhéré à un système de plafonnement et d’échange de droits d’émission de gaz à effet de serre (SPEDE) », a affirmé Stéphane Forget, président-directeur général intérimaire de la FCCQ.

À compter de 2018, le gouvernement fédéral imposera une taxe carbone de 10 $ la tonne dans les provinces qui n’auront pas adopté une forme de tarification du carbone.

« Nous croyons à l’importance de respecter les meilleures pratiques environnementales dans une perspective de développement durable. Cependant, cela ne doit pas se faire au détriment de la compétitivité des entreprises », a poursuivi Stéphane Forget.  « La décision du gouvernement fédéral représente une occasion d’élargir le nombre de joueurs sur le marché du carbone, ce qui réduira la pression actuellement exercée sur les entreprises québécoises. »

Le Canada, qui a raté jusqu’ici tous ses objectifs de réduction de GES, s’est engagé à réduire de 30 % ses émissions d’ici 2030. La FCCQ souligne que l’atteinte de cette cible, ainsi que de la cible québécoise qui est 37,5 % ne sera pas chose facile. Elle invite le gouvernement fédéral à tenir compte du bilan des provinces en lui rappelant que le Québec présente déjà le meilleur bilan de GES par habitant au Canada, fruit notamment des efforts des entreprises.

Version PDF


  SUIVEZ-NOUS!