Accueil | English | Nous contacter
Archives: 2006 - 2007 - 2008 - 2009 - 2010 - 2011 - 2012 - 2013 - 2014 - 2015 - 2016
Salle de presse
Communiqué

Montréal, le jeudi 20 octobre 2016

Communiqué
À tous les médias
Pour diffusion immédiate



Rapport du Conseil consultatif en matière de croissance économique : la FCCQ accueille positivement les constats et les orientations

La Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) accueille positivement les premiers constats et les orientations du rapport du Conseil consultatif en matière de croissance économique (le Conseil) rendus publics aujourd’hui par le ministre des Finances Bill Morneau et le président du Conseil, Dominic Barton. Plusieurs des champs ciblés par le Conseil vont dans le sens des interventions de la FCCQ afin de stimuler la croissance économique.

« Réfléchir, proposer et innover en recommandant des pistes afin de favoriser une croissance plus soutenue pour le Canada est plus que bienvenue », a affirmé Stéphane Forget, président-directeur général de la FCCQ.

Investir dans des projets structurants

La FCCQ croit qu’il est important de combler notre déficit en infrastructure pour favoriser la productivité et a réclamé à plusieurs reprises une augmentation des investissements en ce sens. Dans ce contexte, elle considère positivement les orientations du Conseil de faire appel à l’investissement institutionnel pour favoriser les investissements intelligents et stratégiques. La FCCQ a fait valoir à plusieurs reprises que les projets financés devaient être structurants pour notre économie.

Par ailleurs, la FCCQ constate, comme le Conseil, qu’il faut tout mettre en œuvre pour attirer davantage d’investissements étrangers au Canada.

Augmenter l’immigration

De même, la FCCQ estime essentiel de faire appel à l’immigration pour combler notre déficit démographique. En ce sens elle rappelle l’importance de choisir et favoriser une plus grande immigration économique, soit des travailleurs aux compétences pouvant répondre à nos besoins de main-d’œuvre. La FCCQ est consciente qu’ultimement, cette question sera traitée dans le cadre de l’entente Québec-Canada sur la main d’œuvre.

« En raison des défis démographiques auxquels le Québec est confronté, comme la diminution anticipée de notre population active, nous devons nous assurer d’intégrer avec le plus d’efficacité une main-d’œuvre qualifiée et compétente, là où nous en avons le plus besoin », a rappelé Stéphane Forget.

Version PDF


  SUIVEZ-NOUS!