Accueil | English | Nous contacter
Archives: 2006 - 2007 - 2008 - 2009 - 2010 - 2011 - 2012 - 2013 - 2014 - 2015 - 2016
Salle de presse
Communiqué

Montréal, le vendredi 29 avril 2016

Communiqué
À tous les médias
Pour diffusion immédiate



Hydrocarbures à Anticosti :
il est important de ne pas sous-estimer notre potentiel

Alors qu’un rapport de la Commission géologique du Canada révèle que 78 % des hydrocarbures qui se trouvent à l’île d’Anticosti sont du pétrole, la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) rappelle l’importance de poursuivre les travaux d’exploration sur l’île.

« Les données de la Commission géologique du Canada sont une démonstration supplémentaire de la nécessité de poursuivre l’exploration des hydrocarbures sur l’île d’Anticosti », affirme Mme Françoise Bertrand, présidente-directrice générale de la FCCQ.  « Plus encore, elles nous rappellent que le potentiel de production pétrolière sur ce territoire n’est pas négligeable. »

Selon un scénario évoqué par la Commission géologique du Canada une estimation équivalente à 42 milliards de barils de pétrole serait présente comme ressource en place sur l’île d’Anticosti.  La Commission évalue la proportion d’hydrocarbures à 78 % de pétrole et à 22 % de gaz naturel.

La FCCQ rappelle que la consommation de pétrole sera nécessaire pour encore plusieurs décennies et que le Québec dépense annuellement entre 11 et 15 milliards de dollars pour importer du pétrole provenant de l’étranger.  Elle rappelle également que la nouvelle politique énergétique reconnaît que les revenus tirés d’une filière d’exploitation des hydrocarbures québécois auraient un impact positif sur la balance commerciale du Québec.

« Il est nécessaire à ce moment-ci de laisser l’exploration se poursuivre.  Nous pourrons ensuite prendre les meilleures décisions quant à l’exploitation de cette filière en procédant par étape, en toute transparence et en adoptant les meilleures pratiques », conclut Mme Bertrand.

Version PDF


  SUIVEZ-NOUS!