Accueil | English | Nous contacter
Archives: 2006 - 2007 - 2008 - 2009 - 2010 - 2011 - 2012 - 2013 - 2014 - 2015 - 2016
Salle de presse
Communiqué

Montréal, le vendredi 12 juin 2015

Communiqué
À tous les médias
Pour diffusion immédiate



Rapport du BAPE sur l’usine de liquéfaction de gaz naturel Stolt LNGaz à Bécancour : une excellente nouvelle

La Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) se réjouit du rapport favorable du Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) sur le projet de construction d’une installation de liquéfaction de gaz naturel à Bécancour par l’entreprise Stolt LNGaz. Le 10 mars dernier, la FCCQ avait fait valoir devant le BAPE l’importance des retombées économiques du projet dans une région durement éprouvée depuis quelques années.

« L’arrivée du projet de Stolt LNGaz est une bouffée d’air frais pour l’économie de la région de Bécancour, qui a été sévèrement affectée par les fermetures successives des usines Norsk Hydro et plus récemment la centrale Gentilly-2 », explique Mme Françoise Bertrand, présidente-directrice générale de la FCCQ. Le projet de SNLGaz, en plus d’injecter 217 millions de dollars dans le produit intérieur brut du Québec, générerait quelque 200 emplois à temps plein et 1000 emplois indirects dans sa phase de construction. 

La FCCQ croit qu’il est primordial de se doter d’un portefeuille énergétique pluriel, dont le gaz naturel liquéfié, ainsi que d’infrastructures adéquates pour renforcer la sécurité énergétique du Québec. « Avec la relance du Plan Nord, nous avons besoin plus que jamais de projets comme celui de Stolt LNGaz. Il permettrait d’améliorer la compétitivité des entreprises situées dans des régions qui ne sont pas desservies par le réseau actuel de distribution de gaz naturel. Ce projet favoriserait le développement industriel et économique des régions nordiques », ajoute Françoise Bertrand.

« Le BAPE arrive à la conclusion que le projet présenté par la société Stolt LNGaz est acceptable parce que le remplacement du mazout et du diesel par le gaz naturel résulterait en une réduction significative des émissions de gaz à effet de serre pour les industries utilisatrices. Dans notre mémoire, nous avons souligné que le bilan environnemental global associé à la réalisation du projet constituait un argument de taille en sa faveur », conclut Françoise Bertrand.

La FCCQ avait aussi souligné les démarches mises en place par le promoteur pour favoriser l’acceptabilité sociale de son projet. Le BAPE reconnaît dans son rapport que les choix technologiques et les faibles impacts potentiels pour la communauté d’accueil et le milieu naturel étaient satisfaisants.

Le mémoire complet de la FCCQ est disponible à fccq.ca/publications-memoires-etudes.php

Version PDF


  SUIVEZ-NOUS!