Accueil | English | Nous contacter
Archives: 2006 - 2007 - 2008 - 2009 - 2010 - 2011 - 2012 - 2013 - 2014 - 2015 - 2016
Salle de presse
Communiqué

Montréal, le lundi 24 août 2015

Communiqué
À tous les médias
Pour diffusion immédiate



Projet Énergie Est et approvisionnement gazier :
une entente bienvenue !

La Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) se réjouit de l’entente survenue entre les distributeurs gaziers Gaz Métro, Enbridge Gas Distribution, Union Gaz et TransCanada à propos des approvisionnements gaziers pour les consommateurs de gaz naturel du Québec et de l’Ontario.

« Il s’agit d’une bonne nouvelle qui sert l’intérêt de tous », déclare Mme Françoise Bertrand, présidente-directrice générale de la FCCQ.  « Autant le promoteur TransCanada, les entreprises gazières que les consommateurs d’énergie bénéficieront des avantages de cette entente. »

La FCCQ a toujours appuyé le projet Énergie Est et souhaité qu’il soit accompagné d’une entente entre TransCanada, Gaz Métro est les autres entreprises gazières de l’Ontario qui permettrait d’offrir un maximum de garantie quant à l’approvisionnement en gaz naturel sur une base continue et ce, au meilleur prix. 

« Il était aussi important pour nous que le consommateur gazier québécois ne soit pas tenu responsable des coûts associés à la réalisation du projet.  Nous constatons que cette entente répond positivement à nos préoccupations », ajoute Mme Bertrand.

La FCCQ soutient depuis toujours la nécessité de développer un portefeuille énergétique pluriel.  Elle croit que le projet Oléoduc Énergie Est de TransCanada permettra de créer de la richesse en respect de l’environnement et des communautés tout en relançant le secteur pétrochimique québécois. 

La FCCQ soutient les projets énergétiques pragmatiques qui permettent l’accès à la meilleure énergie possible au meilleur coût. 

« Le secteur des hydrocarbures demeure un vecteur essentiel à notre développement économique.  L’entente d’aujourd’hui permet au projet Énergie Est de poursuivre son cheminement tout en maintenant compétitive l’industrie du gaz naturel », conclut Mme Bertrand.

Version PDF


  SUIVEZ-NOUS!