Accueil | English | Nous contacter
Archives: 2006 - 2007 - 2008 - 2009 - 2010 - 2011 - 2012 - 2013 - 2014 - 2015 - 2016
Salle de presse
Communiqué

Montréal, le jeudi 26 novembre 2015

Communiqué
À tous les médias
Pour diffusion immédiate



Mise à jour économique : le gouvernement doit garder le cap pour favoriser la croissance économique

La Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) profite de la présentation de la mise à jour économique présentée par le ministre des Finances, M. Carlos Leitão, pour rappeler l’importance de maintenir le cap sur une gestion rigoureuse des finances publiques, une condition incontournable pour favoriser la croissance économique.

« Le ministre des Finances confirme que le Québec est sur la bonne voie », affirme Mme Françoise Bertrand, présidente-directrice générale de la FCCQ. « La situation financière qui nous a été présentée aujourd’hui reflète une saine gestion des finances publiques, ce que nous encourageons. »

La FCCQ est satisfaite de voir que le déficit budgétaire du Québec pour la période 2014-2015 est moins élevé que celui qui avait été prévu lors du dernier budget. Dans un contexte budgétaire précaire, il est important d’exercer un contrôle serré des finances publiques. Ce faisant, c'est une occasion de bien faire l’évaluation des crédits disponibles et de les répartir de façon judicieuse. La FCCQ demande au gouvernement de garder le cap sur les suites à donner aux recommandations des commissions Godbout et Robillard.

L’amélioration de la situation financière de l’État amènera certains à croire qu’il faudrait se remettre à dépenser. La FCCQ invite le gouvernement à ne pas céder à cette tentation, mais à envisager plutôt des avenues qui stimuleront le développement de l’économie ou qui réduiront le poids de la dette sur le PIB québécois.

Le gouvernement a lancé des stratégies nationales prometteuses, notamment le Plan Nord, la Stratégie maritime et la Stratégie de l’aluminium. Il doit consacrer ses énergies à les mettre en œuvre. Les attentes ont été comprises et les opportunités sont nombreuses. Maintenant, des actions énergiques doivent soutenir les ambitions.

« Le gouvernement a un plan budgétaire rigoureux. Dans un contexte où le Québec a un urgent besoin d'investissements privés, il doit aussi se faire l'accompagnateur des projets et être un facilitateur du développement économique », conclut Mme Bertrand.

Version PDF


  SUIVEZ-NOUS!