Accueil | English | Nous contacter
Archives: 2006 - 2007 - 2008 - 2009 - 2010 - 2011 - 2012 - 2013 - 2014 - 2015 - 2016
Salle de presse
Communiqué

Montréal, le jeudi 1er octobre 2015

Communiqué
À tous les médias
Pour diffusion immédiate



Inversion de la ligne 9B d’Enbridge :
il est temps d’aller de l’avant

La Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) se réjouit de l’approbation par l’Office national de l’Énergie (ONÉ) des derniers essais menés par la compagnie Enbridge pour le projet d’inversion du flux de pétrole du pipeline 9B.

«Le renversement de la ligne 9B peut désormais aller de l’avant et c’est une excellente nouvelle », déclare Mme Françoise Bertrand, présidente-directrice générale de la FCCQ. « Nous appuyons ce projet depuis ses débuts car il comporte de multiples avantages et ses retombées économiques seront importantes. Au cours des trente prochaines années, c’est 1,6 milliard de dollars qui sera injecté dans l’économie canadienne grâce à ce projet, dont plus de 700 millions de dollars au Québec. »

Rappelons que l’ONÉ avait approuvé le projet en mars 2014 en y ajoutant 30 conditions. En juin dernier, elle ordonnait des tests hydrostatiques pour s’assurer du bon état de l’infrastructure. Le projet d’inversion du pipeline 9B permettra d’acheminer vers les raffineries de l’est du pays 300 000 barils de pétrole par jour en provenance de l’Alberta.

« Le projet d’Enbridge assurera aux industries du raffinage et de la pétrochimie du Québec un approvisionnement fiable, à des coûts significativement plus bas que ceux du brut que nous importons actuellement et qui est transporté par navire jusqu’à Lévis et Montréal », ajoute Mme Bertrand. « Il contribuera directement à maintenir et développer des emplois de qualité dans notre industrie de raffinage et de pétrochimie, tout en réduisant notre dépendance au pétrole provenant de l’étranger. »

La FCCQ défend avec vigueur les grands projets de développement qui s’inscrivent dans une perspective de développement durable. Elle plaide en faveur du pragmatisme dans les choix que nous devons faire en matière énergétique. Elle encourage les efforts qui sont faits pour réduire les émissions de gaz à effet de serre en appelant à une approche réaliste et cohérente à l’égard de nos besoins énergétiques.

Version PDF


  SUIVEZ-NOUS!