Accueil | English | Nous contacter
Archives: 2006 - 2007 - 2008 - 2009 - 2010 - 2011 - 2012 - 2013 - 2014 - 2015 - 2016
Salle de presse
Communiqué

Montréal, le mardi 15 avril 2014

Communiqué
À tous les médias
Pour diffusion immédiate


Tournée à Amos et Val-d’Or :

La Fédération des chambres de commerce du Québec rencontre une centaine de gens d’affaires de l’Abitibi

Lors d’une tournée à Amos, hier, et à Val-d’Or, aujourd’hui, la présidente-directrice générale de la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ), Françoise Bertrand, a rencontré une centaine de représentants du milieu des affaires de l’Abitibi lors de conférences devant, respectivement, les membres de la Chambre de commerce et d’industrie du Centre-Abitibi et de la Chambre de commerce de Val-d’Or.

À ces occasions, Mme Bertrand a dressé un portrait des principaux défis des entreprises de la région et a expliqué le rôle joué par la Fédération et les chambres de commerce dans le développement économique. Elle a notamment souligné les enjeux liés aux secteurs minier, forestier et du commerce en ligne, véritable tendance à laquelle les entreprises de l’Abitibi doivent s’adapter pour demeurer compétitives face à un marché qui n’est plus uniquement régional et à des habitudes de consommation qui évoluent sans cesse.

« Les entreprises font face à des défis de taille et leur affiliation aux chambres de commerce locales est un moyen puissant de se garder à l’affut et de s’assurer de l’appui de partenaires solides quand vient le temps de faire valoir leurs points de vue. Le réseau des chambres de commerce, si vaste et diversifié, est un véritable agent de changement dans une économie qui doit se redéfinir », affirme Mme Bertrand.

Le secteur minier occupe une place cruciale dans l’économie du Québec et l’Abitibi-Témiscamingue a jusqu’ici été la première bénéficiaire de son essor. Par contre, les investissements ont grandement souffert du climat d’instabilité et d’incertitude réglementaire qui a dominé au cours des derniers mois, de la multiplication de projets de loi sur les mines, de la récente refonte du régime d’impôt minier ainsi que du flou entourant le développement du Nord. Le secteur forestier mobilise, quant à lui, près de 6 000 emplois directs et 200 M$ investis en masse salariales, cela malgré la crise sévère et prolongée qui a frappé cette industrie. Certains signes de reprise se manifestent et il est essentiel de les interpréter correctement afin de relancer ce secteur et d’assurer le développement des communautés qui en dépendent.

« Il faut que nos entreprises retrouvent l’élan des dernières années et qu’elles demeurent concurrentielles. La revitalisation d’Amos, pour laquelle nous sommes engagés depuis longtemps, passe aussi par la mobilisation des acteurs du milieu des affaires autour d’une vision commune et par la valorisation de nos entreprises. Et c’est pourquoi nous sommes très heureux de pouvoir compter aussi sur le soutien solide de la Fédération des chambres de commerce du Québec », affirme Normand Gauthier, président de la Chambre de commerce et d’Industrie du Centre-Abitibi.

« Notre chambre de commerce est un partenaire mobilisateur pour ses membres et la communauté socioéconomique et nous travaillons avec ardeur pour assurer le développement de l’économie locale. Grâce au réseau de la FCCQ, les entreprises d’ici peuvent compter sur le soutien d’un organisme d’envergure pour promouvoir les intérêts du développement économique auprès des décideurs provinciaux et fédéraux », de soutenir, Marcel H. Jolicoeur, président de la Chambre de commerce de Val-d’Or.

Version PDF


  SUIVEZ-NOUS!