Accueil | English | Nous contacter
Archives: 2006 - 2007 - 2008 - 2009 - 2010 - 2011 - 2012 - 2013 - 2014 - 2015 - 2016
Salle de presse
Communiqué

Montréal, le mercredi 7 janvier 2015

Communiqué
À tous les médias
Pour diffusion immédiate



La Régie de l’énergie confirme la nécessité de diversifier les infrastructures de transport de gaz naturel au Québec

La Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) salue l’avis de la Régie de La Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) salue l’avis de la Régie de l’énergie, soumis aujourd’hui au gouvernement du Québec, qui dresse un portrait clair de la situation de l’approvisionnement en gaz naturel au Québec d’ici 2030. Cet avis confirme la nécessité de diversifier les infrastructures de transport de gaz naturel pour répondre aux besoins des entreprises et des particuliers québécois, ainsi que l’importance de maintenir des tarifs compétitifs.

« Il est fondamental que le Québec se dote d’un portefeuille énergétique pluriel axé sur la concurrence, afin d’avoir la meilleure énergie possible au meilleur coût », déclare Mme Françoise Bertrand, présidente-directrice générale de la FCCQ. « Cet avis démontre aussi l’importance du développement de nos ressources d’hydrocarbures. Il est nécessaire que nous disposions de plusieurs avenues pragmatiques et réalistes en ce qui a trait au développement des différentes filières énergétiques, qu’elles soient traditionnelles ou émergentes. »

Pour la FCCQ, les données factuelles fournies par la Régie de l’Énergie démontrent de façon objective l’augmentation de 2 % des besoins en matière de gaz naturel du Québec. À cet effet, la FCCQ réitère que le projet Énergie Est de TransCanada est souhaitable, car il sera en mesure de satisfaire adéquatement la croissance des besoins de capacité de transport aux périodes de pointe. De surcroit, il permettrait de convertir à un autre usage des actifs de transport de gaz naturel actuellement sous-utilisés, ce qui pourrait contribuer à limiter la hausse des tarifs de transport de gaz naturel.

Selon la FCCQ, le consommateur gazier québécois ne doit toutefois pas être tenu responsable des coûts associés à la réalisation du projet, et appelle à la collaboration entre les parties impliquées.

Du même souffle, la FCCQ tient à rappeler qu’il demeure souhaitable de développer une industrie d’exploitation du gaz naturel sur le territoire québécois. « Outre les retombées directes liées à cette industrie, cet approvisionnement local contribuerait encore une fois à la diversité de nos sources. Le gaz naturel est nécessaire à de nombreux projets porteurs pour l’économie québécoise », de conclure Mme Bertrand.

Version PDF


  SUIVEZ-NOUS!