Accueil | English | Nous contacter
Archives: 2006 - 2007 - 2008 - 2009 - 2010 - 2011 - 2012 - 2013 - 2014 - 2015 - 2016
Salle de presse
Communiqué

Montréal, le mardi 11 février 2014

Communiqué
À tous les médias
Pour diffusion immédiate


Jugement favorable pour Pétrolia à Gaspé : c’est maintenant au gouvernement d’agir!

La Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) se réjouit de la décision de la Cour supérieure du Québec qui entérine les démarches de la compagnie Pétrolia et qui reconnaît que la réglementation relative aux distances minimales à respecter entre les sites de forage et les sources d'eau potable relève exclusivement du gouvernement du Québec. Depuis le tout début, la FCCQ a appuyé les démarches de Pétrolia et a publiquement défendu le fait que le sous-sol appartient à tous les Québécois.

« L’heure des décisions est venue : depuis le printemps dernier, Québec promet une mise à jour de la réglementation sur la protection des sources d'eau potable, sans y donner suite », affirme Françoise Bertrand, présidente-directrice générale de la FCCQ. « Le jugement émis hier par la Cour supérieure est sans équivoque : il est du ressort du provincial et non pas des municipalités de légiférer sur de telles réglementations. » 

Rappelons que Pétrolia avait déjà obtenu tous les permis requis par le ministère des Ressources naturelles lorsqu’elle a été contrainte, à la fin de 2012, de faire marche arrière dans son projet d’exploration pétrolière à Haldimand à cause d’une nouvelle réglementation mise de l’avant par la municipalité.

« Le gouvernement doit agir rapidement pour rassurer la population et devenir un véritable partenaire des entreprises qui veulent investir dans le développement de nos richesses naturelles, pour que des projets porteurs comme celui-ci puissent profiter à l’ensemble des Québécois », de réitérer, Françoise Bertrand.

La FCCQ rappelle que le Québec importe presque la totalité du pétrole pour une facture annuelle d’environ 14 milliards $, qui est refilée à tous les contribuables, et que nous sommes encore dépendants du pétrole, alors que nous pourrions commencer à explorer notre sous-sol qui pourrait être très riche en hydrocarbures.

Version PDF


  SUIVEZ-NOUS!