Accueil | English | Nous contacter
Archives: 2006 - 2007 - 2008 - 2009 - 2010 - 2011 - 2012 - 2013 - 2014 - 2015 - 2016
Salle de presse
Communiqué

Montréal, le vendredi 3 octobre 2014

Communiqué
À tous les médias
Pour diffusion immédiate



Jugement favorable du BAPE sur la Mine Dumont : une excellente nouvelle pour l’économie abitibienne selon la FCCQ

La Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) se réjouit de la décision du  Bureau d’audiences publiques sur l’environnement, qui a récemment donné son aval au projet Dumont d’exploitation du gisement de nickel, opéré par l’entreprise Royal Nickel Corporation, avec certaines conditions. « C’est une excellente nouvelle pour l’économie de la région, car la mine Dumont devrait être en activité durant plus de 30 ans et sera déterminante pour la vitalité économique des villes de l’Abitibi-Témiscaminque. En fin de compte, c’est le Québec tout entier qui en bénéficiera », affirme Françoise Bertrand, présidente-directrice générale de la FCCQ.

La FCCQ, qui a pris position en faveur du projet à la consultation publique du BAPE au mois de juin dernier, rappelle que l’entreprise a adopté les meilleures pratiques en termes de responsabilité sociale et que c’est elle qui a sollicité une audience publique sur le projet auprès du gouvernement. C’est par de nombreux gestes d’intégration harmonieuse au milieu que Royal Nickel a su établir un dialogue transparent et ouvert avec la communauté locale.

« Royal Nickel fait ses devoirs pour répondre aux préoccupations locales. Il s’agit d’un projet exemplaire à tout point de vue », selon Mme Bertrand. En fait, afin de répondre aux exigences établies par les normes environnementales et assurer la meilleure viabilité du projet, l’entreprise a déjà posé plusieurs gestes préventifs et prévoit plusieurs suivis durant toute la durée de vie du la mine, notamment en ce qui a trait aux eaux de surface et aux eaux souterraines, à la qualité de l’air, au sol, à la flore et à la faune locale.

Le projet va engendrer 560 emplois annuels directs hautement rémunérés et 460 emplois annuels indirects pour toute sa durée de vie. Les investissements totaux, de la phase de construction à la fermeture, sont évalués à 3,13 milliards de dollars, avec 41 % de ce montant qui seront investis dans l’économie du Québec, dont 19 % en Abitibi. Environ 1,4 milliard de dollars seront versés en impôts au gouvernement fédéral et 2,3 milliards de dollars au provincial, dont près de la moitié en redevances minières. De plus, le nickel est principalement utilisé pour la fabrication de l’acier inoxydable, dont la demande augmente sans cesse.

« Le rapport du BAPE sur la mine Dumont démontre comment un projet économique d’envergure, comme c’est le cas pour la plupart des projets miniers, peut remplir efficacement les exigences des trois volets du développement durable, en alliant de façon équilibrée le développement économique au respect des communautés et de l’environnement », de conclure, Mme Bertrand.

Version PDF


  SUIVEZ-NOUS!