Accueil | English | Nous contacter
Archives: 2006 - 2007 - 2008 - 2009 - 2010 - 2011 - 2012 - 2013 - 2014 - 2015 - 2016
Salle de presse
Communiqué

Montréal, le vendredi 25 avril 2014

Communiqué
À tous les médias
Pour diffusion immédiate


État des finances publiques :

La FCCQ offre sa collaboration au gouvernement du Québec pour trouver des solutions porteuses de vrais résultats

Pour la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ), l’heure des choix est venue. « L’état des finances publiques et la faible croissance économique des dernières années commandent un effort de redressement qui doit être collectif, sans quoi l’avenir du Québec est à risque. Collectivement, chacun doit faire sa part, comme citoyen, comme contribuable, comme employé, comme employeur et comme gouvernement », affirme la présidente-directrice générale, Françoise Bertrand, à la suite du dévoilement des conclusions du rapport sur l’état des finances publiques au Québec par les économistes Luc Godbout et Claude Montmarquette.

La Fédération salue le fait que le gouvernement du Québec prenne la pleine mesure de la gravité de la situation et qu’il fasse appel à l’ensemble des Québécois et Québécoises. « Il serait contre-productif de chercher un coupable ou un bouc-émissaire pour expliquer le déficit structurel de l’État québécois. Ce rapport s’ajoute à plusieurs autres analyses qui, toutes, convergent vers le même constat de l’impasse des finances publiques », rappelle la FCCQ.

La Fédération accueille favorablement la volonté de vouloir mettre en place des messures concrètes pour mieux contrôler, voire diminuer, les dépenses de l’État ainsi que l’initiative de créer un comité sur la fiscalité des particuliers et des entreprises de même qu’une commission sur la révision des programmes. « Au chapitre du contrôle des dépenses, il faudra analyser aussi bien les programmes d’aide aux particuliers que ceux qui s’adressent  aux entreprises. Du côté des revenus de l’État, nous devrons aussi revoir certaines de nos attitudes à l’égard du développement économique », résume la Fédération pour qui l’amélioration des finances publiques passe obligatoirement par un niveau de croissance économique plus élevé et une hausse de la productivité autant pour l’État que pour le secteur privé.

Aux yeux de la Fédération, il est essentiel que le gouvernement du Québec maintienne le cap du retour à l’équilibre budgétaire, en mettant en place toutes les mesures permettant de l’atteindre, et ce, dans les meilleurs délais. Ces mesures ne doivent toutefois pas comporter une ultérieure augmentation des charges fiscales des contribuables et des entreprises, déjà très lourdes. Il faut au contraire miser sur la réduction des dépenses et une révision en profondeur de la pertinence et de l’efficacité de tous les programmes. « Le Québec étant à l’heure de faire des choix difficiles, la Fédération offre son entière collaboration dans la recherche de solutions porteuses de vrais résultats, afin que le Québec retrouve sa capacité d’innover et de prospérer », a conclu Mme Bertrand.

Version PDF


  SUIVEZ-NOUS!