Accueil | English | Nous contacter
Archives: 2006 - 2007 - 2008 - 2009 - 2010 - 2011 - 2012 - 2013 - 2014 - 2015 - 2016
Salle de presse
Communiqué

Montréal, le vendredi 30 mai 2014

Communiqué
À tous les médias
Pour diffusion immédiate



ÉES sur les hydrocarbures : une évaluation sérieuse qui ne se fera pas au détriment du développement économique

La Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) félicite le gouvernement du Québec pour sa décision de mener une évaluation environnementale stratégique (ÉES) sur l’ensemble de la filière des hydrocarbures qui est cohérente avec le principe de développement durable. « En allant de l’avant avec une ÉES qui saura répondre aux considérants environnementaux, sociaux et économiques, le gouvernement du Québec pourra bâtir un cadre réglementaire à l’image du XXIe siècle qui est à l’aune du développement durable », se réjouit Mme Françoise Bertrand, présidente-directrice générale de la FCCQ.

La décision du gouvernement de se doter d’un cadre de référence moderne et compréhensif des enjeux autant environnementaux et sociaux qu’économiques, rencontre pleinement les objectifs de la Fédération. Elle se réjouit du fait que l’analyse se basera non seulement sur les études réalisées au Québec, mais aussi sur celles d’autres juridictions, ce qui permettra de s’inspirer des meilleures pratiques pour définir un encadrement législatif adéquat. Tout en s’assurant que le travail soit fait rigoureusement, la FCCQ encourage le gouvernement du Québec à se donner un échéancier qui permettra la conclusion des analyses au plus tard en 2015.

Par ailleurs, la FCCQ tient à saluer la décision du gouvernement de mener une ÉES sur l’Île d’Anticosti sans pour autant compromettre les débuts des travaux d’exploration prévus cet été. « En respectant les ententes prises avec les entreprises au mois de février dernier, le gouvernement du Québec fait preuve d’une sérieuse volonté de garantir aux investisseurs des barèmes prévisibles et stables, ce qui est nécessaire pour le développement de tout projet à fort impact économique », de poursuivre Mme Bertrand. 

La Fédération tient aussi à souligner la mise en place d’un cadre réglementaire sur la protection des eaux potables. La FCCQ rappelle que la gestion des ressources naturelles est de compétence provinciale, ce qui permet d’offrir un modèle stable et uniforme, applicable dans toutes les municipalités du Québec. La mise en place d’un tel règlement enlèvera toute ambiguïté et permettra d’éviter que des situations comme celle vécue à Gaspé au cours des derniers mois ne se reproduisent.

 « Le signal lancé aujourd’hui par le gouvernement au marché mondial est que le Québec est open for business, car il réunit les conditions nécessaires au développement, soit la prévisibilité, la stabilité et la durabilité », conclut Mme Bertrand.

Version PDF


  SUIVEZ-NOUS!