Accueil | English | Nous contacter
Archives: 2006 - 2007 - 2008 - 2009 - 2010 - 2011 - 2012 - 2013 - 2014 - 2015 - 2016
Salle de presse
Communiqué

Montréal, le mercredi 21 mai 2014

Communiqué
À tous les médias
Pour diffusion immédiate


Discours d’ouverture :

La FCCQ salue le plan de relance des finances publiques du Québec

Présente au discours inaugural prononcé aujourd’hui par le premier ministre du Québec, la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) partage les priorités du nouveau gouvernement en ce qui a trait à l’assainissement des finances publiques et à sa volonté de soutenir le développement économique. La Fédération accueille favorablement le fait que le premier ministre considère que la création de richesses passe avant tout par les entreprises : « il est nécessaire que les entreprises puissent évoluer dans un cadre réglementaire stable et dans un climat d’affaires propice à l’investissement, si on veut préserver la compétitivité du Québec », affirme Mme Françoise Bertrand, présidente-directrice générale de la FCCQ.

Assainissement des finances publiques et retour à l’équilibre budgétaire

La FCCQ accueille favorablement la rigueur manifestée par le gouvernement dans la recherche d'une meilleure efficience pour gérer les programmes étatiques et freiner la croissance des dépenses publiques. « Les deux commissions qui seront mises en place pour réviser la fiscalité et les programmes d'aide aux entreprises seront opportunes, à condition qu’elles contribuent réellement à l’atteinte des objectifs et permettent de donner de l’oxygène aux entreprises pour assurer le développement économique du Québec. Nous espérons que ces deux commissions mèneront à la révision en profondeur de l’appareil gouvernemental, afin que l’État se concentre davantage sur son rôle d’accompagnateur au lieu de subventionner les services », considère Mme Bertrand.

La Fédération note que la cible de déficit de 1,75 milliard de dollars ne pourra être atteinte au
31 mars 2015 en raison de l’écart trop important à combler, et elle accueille favorablement les mesures mises de l’avant pour cheminer vers l’atteinte de l’équilibre budgétaire en 2015-2016. « Le secteur privé peut à cet égard être un allié profitable pour tous », rappelle Mme Bertrand.

Un développement économique durable

Outre ses priorités en matière de gestion des finances publiques, la Fédération a bien relevé l’intérêt primordial exprimé par le premier ministre à l’égard de l’économie, notamment quant à la mise en place de conditions propices à l’investissement créateur de richesses et d’emplois. La FCCQ souhaite que le gouvernement consacre les efforts appropriés dans les créneaux les plus porteurs de l’économie du Québec et elle se réjouit des orientations mises de l’avant concernant le soutien et le développement des PME et du secteur manufacturier.

La FCCQ salue notamment la volonté du gouvernement de remettre en marche le développement du Nord, source incontournable de création de richesses. La Société du Plan Nord et le bureau de commercialisation seront assurément des atouts du développement économique du Québec.

La Fédération prend également acte de l’annonce d’une évaluation environnementale stratégique qui sera menée sur l’ensemble de la filière des hydrocarbures, et elle souhaite que la mise en place de cette analyse ne corresponde pas pour autant à un moratoire sur les projets d’exploration.

« Nous attendons maintenant le dépôt du budget, qui représente le prochain geste concret attendu par l’ensemble de la communauté d’affaires », conclut Mme Bertrand.

 

Version PDF


  SUIVEZ-NOUS!