Accueil | English | Nous contacter
Archives: 2006 - 2007 - 2008 - 2009 - 2010 - 2011 - 2012 - 2013 - 2014 - 2015 - 2016
Salle de presse
Communiqué

Montréal, le vendredi 7 mars 2014

Communiqué
À tous les médias
Pour diffusion immédiate


Approbation de l’ONÉ au projet d’oléoduc 9 :
une excellente nouvelle pour l’ensemble de notre économie

« Nous sommes heureux de voir que l’Office national de l’énergie ait donné son feu vert au projet de canalisation 9 d’Enbridge, que nous avons défendu dès ses premiers balbutiements. C’est un projet porteur pour l’ensemble de l’économie du Québec, qui aura des retombées positives importantes pour la vitalité de notre secteur pétrochimique », se réjouit la Fédération des chambres de commerce du Québec, qui avait témoigné son appui aux auditions de l’Office et de la Commission parlementaire et est membre de la Coalition en appui au projet d'inversion de la Canalisation 9B.

Notre pétrole est importé en très grande majorité de l’extérieur du Canada, ce qui correspond à une facture annuelle d’environ 14 milliards $ payée à des pays d’Afrique et du Moyen-Orient. En permettant à la province de s’approvisionner de pétrole canadien, l’inversion du pipeline contribuera donc à soulager notre déficit commercial, sans compter que la consommation en pétrole croît année après année au Québec et que rien n’indique que la tendance va s'inverser dans un avenir rapproché. De plus, grâce à ce projet, 1,6 milliard de dollars sera injecté dans l’économie canadienne au cours des trente prochaines années; pour le Québec seulement, il s’agira d’un montant de plus de 700 millions de dollars.

« La décision de l’Office procure des avantages à bien des égards pour toute la population québécoise. Ce projet contribuera entra autres à générer ou consolider quelques 2000 emplois directs et indirects hautement rémunérés de nos deux dernières raffineries situées dans Montréal-Est, ainsi qu’à sauvegarder l’industrie pétrochimique du Québec, qui aura désormais accès à du pétrole à des prix concurrentiels », de conclure, Françoise Bertrand, présidente-directrice générale de la FCCQ.

Version PDF


  SUIVEZ-NOUS!