Accueil | English | Nous contacter
Archives: 2006 - 2007 - 2008 - 2009 - 2010 - 2011 - 2012 - 2013 - 2014 - 2015 - 2016
Salle de presse
Communiqué

Montréal, le vendredi 1er février 2013

Communiqué
À tous les médias
Pour diffusion immédiate


Pré-sommet sur l’enseignement supérieur :

La FCCQ prône la diversité et la complémentarité dans le réseau universitaire

De passage à Rimouski pour participer à la rencontre thématique sur la contribution des établissements et de la recherche au développement de l'ensemble du Québec, la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) a insisté sur l’importance d’une approche basée sur l’accessibilité et la diversité des établissements universitaires.
« Le savoir est le premier ingrédient de la prospérité et constitue une marque distinctive des sociétés modernes. Mais un réseau universitaire de qualité, dans l’enseignement comme dans la recherche, doit être accompagné d’un financement adéquat », rappelle Mme Françoise Bertrand, présidente-directrice générale de la FCCQ. Au Québec, les universités ont joué  un rôle clef dans l’évolution de notre société et dans notre émancipation économique et sociale. « La FCCQ déplore que le financement du réseau universitaire repose sur une contribution disproportionnée de la part du gouvernement du fait de la faible contribution des étudiants. Cela met les universités à grand risque, comme on l'observe à la suite des récentes compressions dans les budgets des universités et des fonds de recherche. »
En vue de ces consultations préalables au Sommet sur l’enseignement supérieur, la FCCQ a axé son mémoire sur l’urgence de sortir du carcan que représente le modèle unique et elle a prôné une approche axée sur la diversité :

  • des rôles différenciés selon les  institutions universitaires; 
  • des frais de scolarité différents selon les disciplines;
  • des approches d'enseignement variées reposant sur l'accroissement des formations en ligne afin de rejoindre mieux les étudiants des régions éloignées, les travailleurs et ou les personnes ayant des responsabilités parentales.

Par ailleurs, la FCCQ a insisté sur l’importance de revoir la gouvernance, tant celle des universités que celle des collèges.

Le fardeau fiscal des entreprises
Finalement, la Fédération tient à rappeler que les entreprises et les employeurs québécois contribuent déjà largement au financement des universités au moyen de leurs taxes et leurs impôts ainsi que par des subventions et des dons, notamment dans le domaine de la recherche, et ce, plus que la moyenne des autres provinces canadiennes.
« Augmenter davantage le fardeau fiscal des entreprises ne serait pas une solution sensée au sous-financement de notre réseau universitaire. Cela aurait plutôt des effets néfastes sur leur compétitivité et leur capacité à contribuer à la création de la richesse collective », prévient Mme Bertrand. 

Version PDF


  SUIVEZ-NOUS!