Accueil | English | Nous contacter
Archives: 2006 - 2007 - 2008 - 2009 - 2010 - 2011 - 2012 - 2013 - 2014 - 2015 - 2016
Salle de presse
Communiqué

Montréal, le jeudi 1er août 2013

Communiqué
À tous les médias
Pour diffusion immédiate


La FCCQ appuie le projet d’oléoduc Énergie Est de TransCanada

La Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) salue l’annonce faite par l’entreprise TransCanada à l’effet qu’elle va de l’avant avec le projet d’oléoduc Énergie Est pour acheminer le pétrole de l’ouest du Canada vers le Québec et le Nouveau-Brunswick. « La réalisation de ce projet permettra d’accroître la compétitivité de notre secteur pétrochimique qui a écopé de nombreuses fermetures au cours des dernières années et qui doit être soutenu afin d’en favoriser la relance », affirme Françoise Bertrand, présidente-directrice générale de la FCCQ.

En effet, ce projet amènera des investissements d’environ 12 milliards $ de la part de la compagnie et sera responsable de la création de plusieurs milliers d’emplois pendant la phase de construction et de centaines d’emplois pour l’entretien et l’exploitation de l’infrastructure pipelinière. De plus, la réalisation de l’oléoduc permettra de réduire notre forte dépendance face au pétrole d’outre-mer, d’assurer la sécurité de notre approvisionnement en hydrocarbures et d’avoir accès à des réserves moins coûteuses. « C’est un projet porteur pour toute la société québécoise qui, rappelons-le, paye à des pays étrangers une facture annuelle totale de 15 milliards $ pour combler ses besoins en hydrocarbures. De surcroit, ce pétrole ira alimenter directement nos deux dernières raffineries et soutiendra le secteur québécois de la pétrochimie », de déclarer Mme Bertrand.

Aussi, la FCCQ reconnaît l’importance des démarches d’information et de consultations menées par l’entreprise au cours des derniers mois, en particulier avec les localités adjacentes au chemin du pipeline. Il est important que les communautés soient informées des projets de développement et que les entreprises s’assurent de la mise en place des mesures nécessaires pour la sécurité de la population et la protection de l’environnement. « Le développement doit être durable, sans quoi il ne peut pas y avoir de développement. Mais inversement, rien ne sera durable sans le développement économique! », réitère Mme Bertrand.

La FCCQ avait déjà donné son appui au projet de canalisation 9 de l’entreprise Enbridge qui permettra aussi aux deux raffineries du Québec de compter sur un approvisionnement de pétrole fiable et à un meilleur coût. « Le pétrole est partie intégrante de la grande majorité des activités humaines et de nos produits quotidiens et nous serons encore dépendants de cette ressource pendant plusieurs décennies : s’opposer à ce projet ne serait donc pas responsable », de conclure Mme Bertrand.

Version PDF


  SUIVEZ-NOUS!