Accueil | English | Nous contacter
Archives: 2006 - 2007 - 2008 - 2009 - 2010 - 2011 - 2012 - 2013 - 2014 - 2015 - 2016
Salle de presse
Communiqué

Montréal, le mercredi 30 janvier 2013

Communiqué
À tous les médias
Pour diffusion immédiate


Grandement préoccupée par le déclassement et la fermeture de Gentilly :

La FCCQ réclame un réel plan de diversification et une présence soutenue du gouvernement du Québec

Les risques encourus par le déclassement de la centrale Gentilly et le vide créé dans la région par la décision gouvernementale militent en faveur d’un réel plan de diversification économique et d’une présence soutenue du gouvernement au cours des prochaines années. Les erreurs commises en Gaspésie (Gaspésia) et en Mauricie (LaPrade) doivent absolument être évitées selon la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) qui était de passage aujourd’hui en commission parlementaire en collaboration avec les chambres de commerce du cœur du Québec.

« La décision de fermer Gentilly-II a été faite de façon précipitée et, dans ce contexte, il est essentiel de mettre en place les mesures adéquates afin d’assurer une bonne transition et de réduire les répercussions néfastes sur la région », affirme la présidente-directrice générale de la FCCQ, Mme Françoise Bertrand. « Les exemples malheureux d’injection d’argent voué à la diversification de l’économie d’un territoire ne manquent pas et ceux-ci doivent servir pour élaborer une stratégie qui, cette fois, sera fructueuse.»

Pour accroître les chances que le plan gouvernemental de diversification économique de la région soit couronné de succès, la FCCQ recommande que :

  • la diversification économique de la Mauricie, dans la foulée de la fermeture de l’usine Gentilly II, soit largement axée sur le développement industriel;
  • le port de Bécancour et le parc industriel soient utilisés comme pôles industriels prioritaires;
  • parallèlement à la création d’un fonds de diversification, le gouvernement mette sur pied un groupe de travail constitué des représentants économiques de la région de la Mauricie et des responsables des ministères et des sociétés d’État à vocation économique;
  • ce groupe de travail ait pour mandat de mobiliser les ressources de ces ministères et organismes en faveur de la diversification économique de la région, en complémentarité avec le fonds de diversification;
  • ce groupe de travail soit chargé de faire publiquement état chaque année, dans la région et à Québec, des résultats concrets obtenus à la suite des démarches et des investissements réalisés,  en termes de développement et de diversification économique. 

Grandement préoccupée

La FCCQ est donc grandement préoccupée par l’annonce du déclassement et de la fermeture de la centrale nucléaire Gentilly-II. La centrale occupe une place très importante dans le développement socioéconomique de Bécancour et l’annonce de sa fermeture pourrait avoir des conséquences économiques sérieuses dans les régions du Centre-du-Québec et de la Mauricie.

Mieux informer la population

La FCCQ croit que la commission parlementaire sera une occasion importante pour Hydro-Québec d’expliquer les raisons économiques liées à la concurrence du marché qui ont mené à la fermeture. Il faut rappeler que la décision de fermer la centrale appartient au gouvernement du Québec, et non pas à Hydro-Québec.

Par ailleurs, la Fédération rappelle qu’elle a toujours défendu l’importance que le Québec puisse compter sur un portefeuille énergétique pluriel, ce qui vaut pour la consommation mais également pour le développement du savoir. Elle doute que, comme certains l’ont avancé, la seule expérience de déclassement de Gentilly puisse servir à développer une expertise en la matière.

Version PDF


  SUIVEZ-NOUS!