Accueil | English | Nous contacter
Archives: 2006 - 2007 - 2008 - 2009 - 2010 - 2011 - 2012 - 2013 - 2014 - 2015 - 2016
Salle de presse
Communiqué

Montréal, le mercredi 29 septembre 2013

Communiqué
À tous les médias
Pour diffusion immédiate


Création de nouvelles places de garderies :

le gouvernement nous fera payer pour des places qui existent déjà!

À la suite de l’annonce de la ministre de la Famille au sujet de la création de 15 000 nouvelles places de garderie dans le réseau public, la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) tient à souligner l’incohérence de cette manœuvre. « À l’heure où les finances publiques doivent être gérées avec grande mesure, la Fédération ne comprend pas que le Québec choisisse d’investir dans cet excédent de béton. Non seulement le système privé est déjà équipé pour accepter ces places, mais le gouvernement fait le choix d’ouvrir de nouvelles places dans le public au lieu de convertir celles qui existent déjà » affirme Mme Françoise Bertrand, présidente-directrice générale de la FCCQ.  

Rappelons que de nombreuses garderies privées non subventionnées ont fermé leurs portes au cours des dernières années, faute d’enfants, et que ce réseau dispose actuellement de 35 000 places disponibles. Par ailleurs, ces garderies sont déjà équipées et détiennent tous les permis requis pour le soin des enfants.

Plutôt qu’employer des fonds publics pour créer des milliers de nouvelles places, le gouvernement devrait transformer les permis des garderies privées en permis à contribution réduite à 7 $. « L’objectif de rendre le réseau de garderie plus accessible à une plus grande tranche de population est tout à fait noble et nous l’appuyons. Mais le gouvernement doit mieux orienter ses efforts et considérer que, ultimement, ce choix aura des conséquences sur nos finances publiques », insiste Mme Bertrand. Allier le secteur privé au secteur public permettrait une meilleure complémentarité et une utilisation plus avisée de nos installations.

Version PDF


  SUIVEZ-NOUS!