Accueil | English | Nous contacter
Archives: 2006 - 2007 - 2008 - 2009 - 2010 - 2011 - 2012 - 2013 - 2014 - 2015 - 2016
Salle de presse
Communiqué

Montréal, le vendredi 22 mars 2013

Communiqué
À tous les médias
Pour diffusion immédiate


Budget fédéral

La FCCQ se questionne sur la décision d'abolir les fonds de travailleurs

La Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) se questionne sur la décision du gouvernement du Canada d’abolir graduellement les crédits d’impôt accordés aux investisseurs des fonds de travailleurs. Depuis 1990, ces fonds ont permis de créer et maintenir près d’un demi-million d’emplois au Québec et ils investissent annuellement près de 600 millions $ dans notre économie.

« Ces fonds sont importants pour le développement économique du Québec et en coupant les crédits d'impôt, le gouvernement enlève un levier considérable qui encourage le démarrage d’entreprise » affirme Françoise Bertrand, présidente-directrice générale de la FCCQ.

Aussi, le financement fourni par les fonds de travailleurs représente du capital complémentaire à celui offert par les banques aux nouvelles entreprises. Les institutions bancaires se montrent plutôt favorables à la présence de ces solutions de financement, car cela a pour effet de solidifier le bilan des PME en plein démarrage. « Plusieurs de nos membres ont pu compter sur ces fonds pour s’engager en affaires. Un appui financier est un soutien précieux, particulièrement lorsqu’on débute un rêve entrepreneurial », de poursuivre, Mme Bertrand.

Rappelons également que les gouvernements tirent aussi des bénéfices de ces fonds. En fait selon une étude de 2010 de SECOR KPMG et de Regional Data Corporation, ils récupèrent les crédits fiscaux accordés aux actionnaires de ces fonds à l’intérieur de trois ans en moyenne, grâce à l’accroissement de l’activité économique.

Version PDF


  SUIVEZ-NOUS!