Accueil | English | Nous contacter
Archives: 2006 - 2007 - 2008 - 2009 - 2010 - 2011 - 2012 - 2013 - 2014 - 2015 - 2016
Salle de presse
Communiqué

Montréal, le jeudi 19 avril 2012

Communiqué
À tous les médias
Pour diffusion immédiate


Sondage Léger Marketing commandé par la FCCQ

Le développement des ressources naturelles :
Une priorité pour les Québécois

Selon les résultats obtenus lors d’un sondage Léger Marketing mené pour le compte de la FCCQ, 78 % des Québécois croient que le développement des ressources naturelles devrait être une priorité de l’économie québécoise. Il s’agit là d’un résultat sans équivoque qui démontre l’appui de la population québécoise à l’égard du développement de ses ressources naturelles. «  Avec près de huit Québécois sur dix qui croient que le développement de nos ressources naturelles devrait être une priorité économique, il est clair que la population considère ce secteur comme stratégique pour notre prospérité collective », a commenté madame Françoise Bertrand, présidente de la FCCQ.

Le sondage nous apprend également que la population croit que le développement et l’environnement sont compatibles. Ainsi, 89 % des Québécois pensent qu’il est tout à fait possible de développer les ressources naturelles tout en respectant l’environnement.

Voilà quelques éléments clés de l’enquête d’opinion complétée le 10 avril dernier. Le sondage web a été réalisé auprès d'un échantillon représentatif de 1002 Québécois (es), âgé(e)s de 18 ans ou plus et pouvant s'exprimer en français ou en anglais.

Les secteurs de développement et le Grand Nord

Le sondage s’est aussi intéressé au niveau d’appui dont jouissent certains secteurs spécifiques dans le développement des ressources naturelles. Ainsi, on apprend que le secteur minier recueille 86 % d’opinions favorables aux activités d’extraction minière. Le développement des ressources pétrolières québécoises récolte l’appui de 70 % des répondants. Les grands projets de développement du Grand Nord récoltent également la faveur de la population avec 62 % d’opinions favorables contre 27 % d’opinions défavorables.

Contestation citoyenne

Alors que le développement des ressources naturelles québécoises permet de dégager de larges consensus, on constate que les mouvements de contestation divisent la population.

Ainsi, quand on mesure le niveau d’accord avec l’énoncé suivant : « Les positions mises de l'avant par ces divers mouvements de contestation citoyenne représentent souvent mes opinions. », les Québécois se divisent en deux : 44 % des gens sont d’accord, alors que 44 % sont en désaccord pour dire que celles-ci représentent leurs opinions.

« Tous ceux qui œuvrent au développement économique du Québec dans une perspective de développement responsable ne peuvent que se réjouir d’un tel appui de la population à l’égard du développement de nos ressources naturelles », conclut Françoise Bertrand.

Détails du sondage

Version PDF


  SUIVEZ-NOUS!