Accueil | English | Nous contacter
Archives: 2006 - 2007 - 2008 - 2009 - 2010 - 2011 - 2012 - 2013 - 2014 - 2015 - 2016
Salle de presse
Communiqué

Montréal, le dimanche 5 août 2012

Communiqué
À tous les médias
Pour diffusion immédiate


Campagne électorale

Campagne électorale et économie du Québec: la communauté d'affaires pose 10 questions aux partis politiques

En vue du scrutin du 4 septembre prochain, la FCCQ invite les partis politiques à se positionner face à cinq grands enjeux qu’elle a identifiés comme prioritaires pour favoriser la prospérité de la province.
« Depuis sa fondation, la FCCQ a été un partenaire de premier ordre du gouvernement du Québec en proposant des solutions concrètes afin de favoriser la croissance économique et la création de la richesse », affirme la présidente-directrice générale, Mme Françoise Bertrand. Aujourd’hui, afin de faire avancer le débat, la FCCQ pose aux partis politiques dix questions déterminantes pour l’avenir économique du Québec.

Priorité 1 : Tirer profit de nos ressources naturelles de manière responsable
Le potentiel économique des ressources naturelles de notre territoire est énorme et il est essentiel pour la société québécoise d’en retirer le maximum de bénéfices. Mais un encadrement réglementaire précis, transparent et stable, est nécessaire pour maximiser les retombées pour le Québec pour des projets d’envergure. À cet effet, nous demandons aux partis politiques :

  • Si votre parti est porté au pouvoir, comment comptez-vous vous assurer que les préoccupations des communautés soient entendues tout en maximisant les chances que les projets puissent aller de l’avant?
  • Quelle suite donnerez-vous au Plan Nord, à l’exploitation des hydrocarbures, dont le pétrole?

Priorité 2 : Favoriser un Québec entrepreneurial
Une culture entrepreneuriale forte revêt une importance capitale pour le bien-être et l’enrichissement d’une société et de tous ses citoyens. Le gouvernement doit ainsi soutenir l’entrepreneuriat en offrant un environnement favorable à la création durable de la richesse et en mettant en place des conditions propices à l’investissement. De plus, le remboursement de la dette et l’atteinte de l’équilibre budgétaire devraient être prioritaires pour le prochain gouvernement afin d’assurer la santé des finances publiques. La FCCQ invite les partis politiques à répondre à cet enjeu à différents niveaux :

  • Si votre parti est porté au pouvoir, sous quelle forme principale entendez-vous soutenir les entreprises qui investissent et créent de l’emploi (crédits d’impôt, subventions, prêts préférentiels) et ciblerez-vous en priorité des secteurs d’activités où cette aide financière serait offerte?
  • Alors que les départs à la retraite d’entrepreneurs seront nombreux, quelles actions entendez-vous poser afin de faciliter le transfert d’entreprises?
  • Allez-vous accroître, maintenir ou diminuer la présence du secteur privé dans la dispensation de certains services publics, notamment en santé et en éducation?

Priorité 3 : Mettre en place une Agence d’analyse économique
Dans les débats publics entourant des projets économiques d’envergure, la couverture accordée aux aspects sociaux et environnementaux supplante largement celle attribuée à la dimension économique. Pourtant, les trois aspects sont fondamentaux et devraient bénéficier d’une part équitable. Cet organe pourrait émettre des avis objectifs sur les projets économiques. Ainsi, la FCCQ demande aux partis politiques :

  • Si votre parti est porté au pouvoir, entendez-vous procéder à la création d’une agence qui s’assurerait que la dimension économique soit justement prise en compte dans le débat public et dans l’évaluation d’un projet, notamment quant à leurs retombées, au nombre d’emplois créés et à leur impact sur la diversification d’une région?

Priorité 4 : Poursuivre la réfection des infrastructures
La réalisation des infrastructures et l’accélération de certains projets de réfection sont des éléments essentiels des plans de relance du gouvernement et de l’avenir économique du Québec. Nous sollicitons les partis politiques à se positionner face aux questions suivantes :

  • Si votre parti est porté au pouvoir, quelles seront vos priorités quant aux infrastructures et de quelle façon seront financés les projets retenus?
  • Le partenariat public-privé sera-t-il un mode de financement considéré?

Priorité 5 : Reconnaître la valeur de la main-d’œuvre
La pénurie de main-d’œuvre qualifiée représente l’un des plus grands défis de notre économie dans un avenir proche et une grande préoccupation pour les entreprises. En effet, selon certains scénarios, d’ici 2025 le bassin de main-d’œuvre diminuera de 2,2 % au Québec alors qu’il sera en croissance significative au Canada et aux États-Unis. Ainsi, nous interpellons les différents partis politiques à savoir :

  • Si votre parti est porté au pouvoir, quelles seront vos priorités pour vous assurer que la main-d’œuvre soit au rendez-vous pour les années futures, tant au niveau du nombre que de sa qualité?

De plus, la FCCQ croit que, tout en valorisant la prévention, il est primordial de moderniser la Loi sur la santé et la sécurité du travail afin d’éliminer les lourdeurs administratives ainsi que certaines situations aberrantes en matière d’indemnisation. Donc :

  • De quelle façon entendez-vous procéder à la modernisation du régime de santé et de sécurité du travail pour le rendre plus efficace?

La FCCQ suivra de très près les différents débats au courant des prochaines semaines. « Nous souhaitons que les promesses électorales soient à la hauteur des attentes des citoyens et de la communauté des affaires, et qu’elles mettent la table pour des engagements réels de la part des partis politiques », de conclure Mme Bertrand.

Version PDF


  SUIVEZ-NOUS!