Accueil | English | Nous contacter
Archives: 2006 - 2007 - 2008 - 2009 - 2010 - 2011 - 2012 - 2013 - 2014 - 2015 - 2016
Salle de presse
Communiqué

Montréal, le jeudi 4 mars 2010

Communiqué
À tous les médias
Pour diffusion immédiate

Budget fédéral 2010

Accueil tiède de la Fédération des chambres de commerce du Québec

La FCCQ accueille avec tiédeur le budget du gouvernement fédéral dans lequel elle retrouve par ailleurs certaines de ses priorités économiques.

Le nécessaire contrôle des finances publiques
La FCCQ reçoit très favorablement la décision du gouvernement fédéral de contrôler davantage ses dépenses. La FCCQ a toujours cru que les gouvernements devaient développer des politiques d’aide temporaires spécifiques lors de périodes de récessions pour les industries et collectivités qui connaissent des difficultés. « L’objectif est de soutenir l’économie et les entreprises dynamiques qui peinent à financer leurs projets à cause des répercussions de la récession. Toutefois, lorsque la reprise est implantée, comme il semble que ce sera le cas dans les trimestres à venir, il est important d’avoir un plan crédible et rapide de retour à l’équilibre budgétaire afin de ne pas mettre de pressions financières indues sur l’ensemble de l’économie. En ce sens, la décision du gouvernement de freiner ses dépenses de fonctionnement est bien accueillie,» déclare Mme Bertrand.

R&D et innovation : encourageant!
La FCCQ est encouragée que le gouvernement du Canada reconnaisse maintenant de façon claire l’importance de la recherche et du développement ainsi que de l’innovation afin de faire face aux défis économiques qui nous attendent «Ces mesures ne viennent pas seulement soutenir les entreprises, mais répondent à un enjeu important pour l’avenir : la productivité de notre économie et la place du Canada dans l’économie mondiale, » ajoute Mme Bertrand.

Une commission nationale des valeurs mobilières canadienne : un acharnement qui n’a pas raison d’être
La FCCQ juge qu’il est totalement inadmissible que le gouvernement fédéral s’entête à mettre sur pied une commission nationale des valeurs mobilières. « C’est totalement irresponsable d’alimenter un climat de confrontation à un moment ou les marchés financiers retrouvent un peu de normalité. Oui, le système financier canadien est solide, mais cela ne justifie en rien la création d’une commission canadienne des valeurs mobilières dont la nécessité reste à démontrer. Le système de passeport que nous connaissons actuellement fonctionne très bien et permet de déployer une expertise financière dans tout le pays. Comme le dit l’expression anglaise, « If it ain’t broken, don’t fix it,  » affirme Mme Bertrand.

Énergie propre : La FCCQ s’inquiète des conséquences pour le Québec

Enfin, bien que la FCCQ encourage le développement des énergies propres, elle s’inquiète de l’annonce de mesures pour appuyer leur production. « Le Québec risque d’être grandement défavorisé par cette mesure, compte tenu de ses importants investissements déjà réalisés dans l’hydro-électricité et les autres énergies propres. La FCCQ sera très vigilante afin que le Québec soit traité équitablement dans l’application de ces mesures, » conclut Mme Bertrand.

Version PDF


  SUIVEZ-NOUS!